alt=

Outils (imprimer, partager, agrandir/réduire la taille du texte)

 

Left Menu

     

    Zone centrale :

    Glossaire

    Définitions commençant par la lettre A

     

    Accident vasculaire ischémique

    Terme général désignant toutes les manifestations cliniques en rapport avec une diminution de l'apport de sang et donc d'oxygène au niveau d'un tissu (ischémie). Cette diminution du débit sanguin local est habituellement liée à des lésions d'athérosclérose qui peuvent siéger au niveau des artères :

    • Coronaires (artères irriguant le coeur) : on parle alors d'accident vasculaire ischémique coronarien ou cardiaque,
    • Cérébrales (artères irriguant le cerveau) : on parle alors d'accident vasculaire ischémique cérébral,
    • Périphériques (artères irriguant les membres inférieurs et notamment les jambes) : on parle alors d'un accident vasculaire périphérique.                           

    Les accidents vasculaires ischémiques sont d'autant plus sévères qu'un phénomène de thrombose complique les lésions d'athérosclérose : on parle alors d'athérothrombose.

    Accident vasculaire ischémique cérébral (ou attaque cérébrale)

    La manifestation clinique la plus fréquente en est une hémiplégie (paralysie d'un hémi-corps). En fonction de l'importance de l'ischémie et de sa durée, la symptomatologie peut être plus ou moins sévère et on parlera d'accident ischémique transitoire ou d'accident ischémique constitué.

    Accident vasculaire ischémique coronarien

    Les manifestations cliniques sont fonction de l'importance de l'ischémie : il peut s'agir de crise d'angor (ou angine de poitrine) en cas d'occlusion artérielle partielle, d'un infarctus du myocarde (ou " crise cardiaque) ou d'une mort subite en cas d'occlusion artérielle totale.

    Actonel®

    Actonel® (risédronate monosodique) est un biphosphonate aidant à prévenir la perte osseuse en inhibant la résorption osseuse. Il est indiqué dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose postménopausique ainsi que dans le traitement de la maladie de Paget.

    AFSSAPS

    L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé a pour mission de garantir l’efficacité, la qualité et le bon usage de l'ensemble des produits de santé destinés à l'homme.

    Agents anticancéreux ou cytotoxiques ou antinéoplasiques

    Médicaments utilisés chez les patients cancéreux en complément ou non d'un traitement chirurgical et / ou radiothérapie pour empêcher la prolifération des cellules cancéreuses.

    Il s'agit essentiellement des agents interagissant avec l'ADN (alkylants classiques, organoplatines, donneurs de méthyl) et des antimétaboliques (antifoliques, antipuriques, antipyrimidiques).

    Allegra® / Telfast®

    Allegra® (fexofénadine) est un antihistaminique de prescription nonsédatif, pour le traitement de la rhinite allergique saisonnière et de la pathologie cutanée.

    Amaryl® / Amarel® / Amaryl® M / Co Amarel®

    Amaryl® (glimepiride) est un sulfamide hypoglycémiant indiqué pour le traitement par voie orale du diabète de type 2 en complément d'un régime alimentaire et d'exercice physique.

    Antiagrégants plaquettaires

    Médicaments antithrombotiques agissant par une diminution du phénomène d'agrégation des plaquettes sanguines. Il s'agit essentiellement de l'aspirine, du dyrimadole, du Ticlid® et maintenant de Plavix® et des anti GpIIb/IIIa.

    Antiarythmiques

    Médicaments permettant de supprimer un trouble du rythme cardiaque et / ou d'en prévenir la récidive.

    En fonction de leurs propriétés électrophysiologiques, les médicaments antiarythmiques sont regroupés en 4 classes :

    • classe I : quinidinique, disopyramide, flécaine...
    • classe II : béta-bloquants,
    • classe III : Cordarone® et sotalol,
    • classe IV : inhibiteurs calciques.       

    A noter que Cordarone®, outre ses effets de classe III, possède des effets de classe I, de classe II et de classe IV ce qui explique sa supériorité par rapport aux autres médicaments antiarythmiques.

    Anticoagulants

    Médicaments antithrombotiques agissant en inhibant les facteurs plasmatiques de la coagulation. Il s'agit essentiellement en pratique médicale courante :

    • Des héparines (héparines non fractionnées et plus récemment, héparines de bas poids moléculaire) qui sont administrées par voie parentérale (voie sous cutanée et voie intraveineuse) et rapidement actives.
    • Des antivitamines K qui sont administrés per os (par voie orale) et d'action plus lente.

    Antidiabétiques

    Médicaments ayant pour but de rétablir l'équilibre glycémique chez les patients diabétiques. Il s'agit de l'insuline administrée par voie sous cutanée et des antidiabétiques administrés par voie orale (sulfamides hypoglycémiants, biguanides, inhibiteurs des alpha-glucosidases).

    Antiépileptiques

    Médicaments dont l'objectif est de diminuer la fréquence des crises d'épilepsie. Il s'agit essentiellement des barbituriques, des benzodiazépines, de la carbamazépine, de la phénytoine sodique, du valproate et plus récemment de la gabapentine, de la lamotrigine, du vigabatrin, de l'oxcarbazépine, du topiramate et du tiagabine.

    Certains sont des médicaments de première intention : ils peuvent être prescrits d'emblée et comme seul traitement (en monothérapie) chez un patient nouvellement diagnostiqué.

    D'autres sont des médicaments de deuxième intention : ils ne sont prescrits qu'après échec d'un premier traitement et sont utilisés soit en substitution de ce premier traitement (monothérapie), soit en association avec ce premier traitement (bithérapie).

    Antihypertenseurs

    Médicaments dont l'objectif est de diminuer les chiffres tensionels et si possible de les normaliser afin d'éviter les complications cardiovasculaires, rénales et cérébrales de l'hypertension artérielle essentielle.

    Il s'agit des diurétiques, des béta-bloquants, des inhibiteurs calciques, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion, des anthypertenseurs centraux, des vasodilatateurs périphériques et de façon très récente des agonistes des récepteurs de l'angiotensine II.

    Antithrombotiques

    Médicaments dont l'objectif est de combattre la thrombose au niveau des vaisseaux sanguins (artères et veines), se rangeant principalement en 3 classes thérapeutiques : les antiagrégants plaquettaires, les anticoagulants et les fibrinolytiques (ou thrombolytiques).

    Anxiolytiques

    Médicaments ayant pour objectif de diminuer l'anxiété.

    Il s'agit en premier lieu des benzodiazépines, mais aussi des carbamates, des barbituriques, des antihistaminiques, des agonistes de récepteurs sérotoninergiques de type 5HT1A.

    Outre leur action anxiolytique, les benzodiazépines peuvent avoir, à des degrés divers en fonction de la molécule, les propriétés pharmacologiques suivantes : anxiolytique, sédative, myorelaxante et anticonvulsivante.

    Apidra®

    Apidra® (insuline glulisine) est une insuline recombinante produite par génie génétique. Elle est indiquée pour le traitement des diabètes de type 1 et 2 en injection sous-cutanée.

    Aprovel® / Avapro® / Karvea®

    Aprovel® (irbésartan) est un antihypertenseur indiqué comme traitement de première ligne contre l’hypertension.

    Artérite des membres inférieurs ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs

    Affection liée à la présence de lésions d'athérosclérose au niveau des artères des membres inférieurs. Le premier symptôme en est la claudication intermittente, c'est à dire une douleur au niveau des mollets survenant à la marche et cédant à l'arrêt.

    Arythmie

    Terme employé pour désigner les anomalies du rythme cardiaque. Ces anomalies sont de nature très diverses (fréquence, régularité, contractions anormales...) et d'expression clinique variée. Elles peuvent conduire à une accélération de la fréquence cardiaque (tachycardie) ou à un ralentissement de la fréquence cardiaque (bradycardie). Elles ont en commun de perturber le bon fonctionnement de la pompe cardiaque.

    Ces troubles du rythme surviennent habituellement chez des patients présentant une cardiopathie pré-existante : cardiopathie ischémique dans le cadre de l'athérosclérose, cardiopathie hypertensive dans le cadre d'une hypertension artérielle essentielle, cardiopathie valvulaire...

    Athérosclérose

    Maladie des artères liée à l'accumulation de lipides (graisses) au niveau des parois avec formation de plaque d'athérome qui rétrécissent la lumière de ces vaisseaux. Ces rétrécissements ou sténoses peuvent aboutir à l'occlusion de l'artère généralement par un mécanisme de thrombose et être à l'origine d'accidents vasculaires ischémiques.

     

    © Sanofi 2004-2014 - Tous droits réservés - Mise à jour : 10 octobre 2014

    • Site conforme aux normes WCAG 2.0 du W3C (nouvelle fenêtre, en anglais)