Social network
Notre responsabilité
 

Docteur Honoris Causa :<br/>haute distinction pour Anne Gagnepain-Lacheteau, Directeur Médical, Fondation Sanofi Espoir

22 juillet 2016

Tous les ans, 215 000 enfants sont diagnostiqués avec un cancer pédiatrique. La survie à 5 ans d’un enfant atteint de cancer varie de 10 à 80% selon le niveau de ressources du pays.

Au Paraguay, avec le soutien du programme My Child Matters de la Fondation Sanofi Espoir, le réseau “Red Nacional para la atunción al Cancer Infantil” (ReNACI) a été créé. Axé sur la proximité des soins, il a notamment permis de réduire à 0% le taux d’abandon de traitement. Ces résultats sont liés au partenariat avec la Fondation Sanofi Espoir ; c’est pourquoi l'équipe de l'université nationale d'Asunción (Paraguay) a désigné Anne Gagnepain-Lacheteau, Docteur Honoris Causa.

 

Trois Questions à : Anne Gagnepain-Lacheteau

Dr Honoris Causa souligne votre implication dans la communauté, racontez-nous ?
Le Pr Angelica Samudio, chef du service d’hémato-oncologie de l’Hôpital d’Asunción (Paraguay), a réalisé des progrès remarquables dans le domaine des cancers des enfants : décentralisation des soins, augmentation du taux de survie, prise en charge des traitements par le gouvernement. Le Pr Samudio, considère que ce succès est celui de toute une équipe. Parvenir à de tels progrès a été rendu possible grâce à l’aide internationale et au programme My Child Matters.

Quelles améliorations restent à mener au Paraguay ?
L’équipe a réussi le projet de décentralisation des soins en mettant en place un réseau de cliniques satellites favorisant la prise en charge des enfants au plus près de leur domicile, améliorant le diagnostic précoce, les thérapies et le suivi, dans un pays où les ressources sont faibles et où il n’est pas facile pour les familles vivant dans les zones rurales de se déplacer. Ce réseau est amené à se densifier pour que toutes les régions du pays disposent d’un établissement hospitalier. Il reste des progrès à faire dans la prise en charge des tumeurs solides de l’enfant, en particulier les tumeurs cérébrales..

Que signifie, à l’avenir, pour vous et pour la Fondation, cette distinction ?
C’est avec honneur et émotion, et au nom de toute l’équipe de My Child Matters, que je reçois cette distinction décernée par l’Université Nationale du Paraguay.
My Child Matters a permis de prendre en charge plus de 50 000 enfants, de former plus de 16 000 professionnels de santé, d’informer un très grand nombre de familles, grâce à l’implémentation d’une cinquantaine de projets en Afrique, Asie et Amérique latine.
Cette récompense est un encouragement à poursuivre notre engagement dans un domaine où les progrès réalisés marquent une nette différence mais où il reste encore beaucoup à faire pour que tous les enfants du monde, indépendamment de l’endroit où ils vivent, aient les mêmes chances d’être guéris.

 

Découvrir la vidéo des 10 années d’engagement de la Fondation Sanofi Espoir dans la lutte contre le cancer des enfants