Social network
Notre responsabilité

Outils (imprimer, partager, agrandir/réduire la taille du texte)

 

4&15 février : Journées Internationales de lutte contre le Cancer

04 février 2017

Portrait d'enfant

La communauté mondiale de la santé a fait de grands progrès dans la lutte contre le cancer au cours de la dernière décennie. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que ces progrès atteignent les pays à faible revenu : plus de 60% des nouveaux cas annuels de cancers ont lieu en Afrique, en Asie, en Amérique Centrale et en Amérique du Sud. Ces régions représentent 70% des décés liés au cancer dans le monde1.

C’est pourquoi Sanofi, entreprise responsable, s’est engagée aux côtés de plus de 20 autres sociétés pharmaceutiques au sein de l’Access Accelerated Initiative, une coalition pour la santé lancée le 18 janvier dernier lors du Forum économique mondial à Davos (Suisse). Cette initiative a pour objectif de lutter contre l’ensemble des maladies non-transmissibles (MNT) qui sont responsables de 36 millions de décès chaque année : les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les troubles de la santé mentale mais aussi les cancers.

Sanofi a choisi d’inclure son programme de lutte contre les cancers chez l’enfant “My Child Matters” au sein de l’Access Accelerated Initiative et de le déployer dans de nouvelles zones géographiques. Créé il y a plus de 10 ans, “My Child Matters” est présent dans 16 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Les cancers pédiatriques sont un défi majeur de santé : chaque année, un cancer est diagnostiqué chez 300 000 enfants et adolescents dans le monde. Environ 80% d’entre eux vivent dans des pays à faibles ressources, où les taux de guérison sont en moyenne de 40%, voire moins de 20% dans certains pays d’Afrique sub-saharienne, alors que 20% de ces cancers surviennent dans les pays développés où les taux de guérison sont supérieurs à 80%.

Le programme “My Child Matters” a permis de remarquables progrès sur le terrain dans la prise en charge des cancers pédiatriques. Une partie de la sensibilisation se focalise sur la formation des professionnels de santé, avec par exemple un programme de formation “Soins palliatifs et douleur en pédiatrie”, en partenariat avec le Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique (GFAOP).

Ensuite, le programme concerne un meilleur diagnostic et suivi des enfants malades, par la mise en place de registres de patients en Colombie et au Mali. Enfin, il s’agit de sensibiliser plus largement aux cancers chez l’enfant : aux Philippines, les campagnes de sensibilisation soutenues par “My Child Matters” ont su faire réagir le gouvernement sur cette question, et l’assurance santé nationale PhilHealth couvre désormais gratuitement le risque de leucémie aigüe. Ainsi, le taux d’abandon du traitement est tombé de 80% (en 2005) à 10% en 2015.

 

 

Références :

  1. Organisation Mondiale de la Santé, Fiche d’Information sur le Cancer, Mise à jour Février 2015, http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/en/.
 
 

© Sanofi 2004-2017 - Tous droits réservés - Mise à jour : 10 février 2017

  • Site conforme aux normes WCAG 2.0 du W3C (nouvelle fenêtre, en anglais)