Le Directeur Général de Sanofi, Paul Hudson, a dévoilé sa stratégie pour dynamiser l’innovation et la croissance de l’entreprise lors du Capital Markets Day le 10 décembre 2019.

  • Principaux leviers de croissance : Dupixent® (dupilumab) et les vaccins
  • Intensifier les efforts de R&D sur six médicaments ayant le potentiel de transformer la prise en charge des patients
  • Améliorer l’efficacité opérationnelle pour financer la croissance et renforcer la marge opérationnelle des activités1
  • Aligner l’organisation pour soutenir la nouvelle stratégie : trois entités principales et une entité Santé Grand Public autonome

« Notre nouvelle stratégie donne à Sanofi les moyens d’accomplir des avancées majeures qui répondront aux besoins essentiels des patients, grâce à nos médicaments les plus prometteurs. Nous allons appuyer nos efforts sur une recherche scientifique de premier plan, des priorités clairement définies et surtout, une volonté de résultats », a déclaré Paul Hudson. « Sanofi s’est illustré en transformant la pratique de la médecine dans le traitement du diabète et des maladies cardiovasculaires. Aujourd’hui, nous nous engageons dans un nouveau cycle avec le développement de solutions innovantes qui ont le potentiel de changer la vie des patients. Je suis convaincu que nous serons bien placés pour délivrer de la croissance et créer de la valeur pour nos actionnaires sur le long terme, en faisant de nos innovations des médicaments aptes à transformer la vie des patients. »

Se concentrer sur la croissance

  • Dupixent® (dupilumab)2 – Sanofi anticipe une forte croissance de Dupixent et s’est fixé pour objectif de réaliser, en rythme de croisière, plus de 10 milliards d’euros de ventes pour ce médicament dont le mécanisme d’action unique cible la voie de l’inflammation de type 2.
  • Vaccins – Entre 2018 et 2025, les ventes nettes de vaccins devraient enregistrer une croissance à un chiffre à TCAC (taux de croissance annuel composé), situé dans une fourchette moyenne à supérieure, grâce à des produits différenciés, à l’expansion du marché et à de nouveaux lancements.
  • Portefeuille de développement – Sanofi a identifié six médicaments prioritaires ayant le potentiel de transformer la vie des patients.

Les leviers additionnels de croissance de Sanofi incluent des traitements dans les domaines de l’oncologie, de l’hématologie, des maladies rares et de la neurologie ainsi qu’une forte présence sur le marché chinois.

Accélérer l’innovation 

Sanofi développe six médicaments qui ont le potentiel de changer la donne thérapeutique dans des domaines où les besoins thérapeutiques non pourvus sont importants. Ces traitements expérimentaux sont répertoriés ci-dessous, dans l’ordre chronologique de leur soumission prévue aux organismes de réglementation :

  • Fitusiran : un agent thérapeutique ARNi expérimental en développement pour le traitement des hémophilies A et B, avec ou sans inhibiteurs, qu’il sera possible d’administrer une seule fois par mois.
  • BIVV0013 : un facteur VIII conçu pour prolonger la protection contre les saignements chez les patients atteints d’hémophilie A à raison d’une dose prophylactique hebdomadaire. Le fitusiran et BIVV001 pourraient constituer des options thérapeutiques adaptées au mode de vie des patients atteints d’hémophile A qui aspirent à une vie normale.
  • Venglustat : un médicament expérimental par voie orale en développement pour le traitement de plusieurs maladies rares appartenant à la catégorie des maladies de surcharge lysosomale (maladies de Gaucher de type 3, de Fabry, de Tay-Sachs, etc.), ainsi que de maladies plus courantes, comme la polykystose rénale autosomique dominante et certains sous-types de la maladie de Parkinson.
  • SERD (‘859) : un dérégulateur sélectif des récepteurs des œstrogènes qui pourrait devenir le nouveau traitement de référence du cancer du sein hormonodépendant.
  • Nirsevimab4 : un vaccin préventif contre le virus syncytial respiratoire, potentiellement économique et efficace, initialement développé pour les nourrissons.
  • BTKi (‘168)5 : un médicament oral pour le traitement de la sclérose en plaques qui pourrait être le premier médicament agissant sur l’inflammation dans le cerveau et sur les handicaps qui en résultent.     

L’entreprise a également annoncé son intention d'acquérir Synthorx, Inc. afin de renforcer son portefeuille dans les domaines de l’immuno-oncologie, avec à la fois une plateforme technologique exclusive qui présente des synergies avec les plateformes thérapeutiques de Sanofi et un candidat-médicament principal en immuno-oncologie (THOR-707) à l'étude sur plusieurs types de tumeurs solides, en monothérapie ou en combinaison avec des inhibiteurs de checkpoint immunitaire et de futurs agents d’immunothérapie. Cliquez ici pour en savoir plus.

Sanofi prévoit d’organiser en 2020 un « R&D Day », afin de faire un point détaillé sur le portefeuille de candidats-médicaments ainsi que sur la stratégie et plus précisément la productivité de sa R&D.

Accroître l’efficacité opérationnelle

Sanofi anticipe une progression de sa marge opérationnelle des activités6, qui devrait atteindre 30 % d’ici à 2022 et dépasser 32 % en 2025. L’entreprise annonce également le déploiement de plusieurs initiatives de rationalisation de ses dépenses, qui devraient générer des économies de deux milliards d’euros d’ici à 2022. Ces économies lui permettront d’investir dans ses principaux leviers de croissance, d’accélérer le développement de ses projets prioritaires, et de dégager une marge opérationnelle des activités plus élevée.

Ces économies seront principalement réalisées en limitant les dépenses relatives aux activités dans lesquelles l’entreprise a décidé de se désengager, par des initiatives de dépenses raisonnées (Achats) et par l’amélioration de l’excellence opérationnelle de l’outil de production et de l’efficience de l’organisation. S’agissant du désengagement de certaines activités, Sanofi annonce l’arrêt des activités de recherche dans le diabète et les maladies cardiovasculaires et renonce au lancement de l’efpéglénatide7. L’entreprise entend également optimiser son modèle commercial pour les maladies cardiovasculaires et la polyarthrite rhumatoïde et, en particulier, procéder au réajustement des ressources dédiées à Praluent® (alirocumab)8 et Kevzara® (sarilumab)9.

Repenser les manières de travailler

L’entreprise sera structurée en trois grandes entités commerciales globales pour soutenir la stratégie de l’entreprise10Médecine de spécialités (immunologie, maladies rares, maladies hématologiques rares, neurologie et oncologie), Vaccins et Médecine Générale (diabète, cardiovasculaire et produits établis). La Santé Grand Public deviendra une entité commerciale autonome, dotée de fonctions de Fabrication et R&D intégrées.

« Notre objectif pour la Santé Grand Public est de créer de la valeur en libérant l’énergie entrepreneuriale de cette entité, afin de la faire progresser plus vite que le marché à moyen terme. Nous pensons que la mise en place d’une organisation autonome et l’accélération du passage de Cialis® et de Tamiflu® sur le marché de l’automédication donneront à cette activité tous les moyens de réaliser cette ambition. »

1 Cf. Annexe 3 pour définition
2 En partenariat avec Regeneron
3 En partenariat avec SOBI
4 En partenariat avec AstraZeneca
5 En partenariat avec Principia
6 Cf. Annexe 3 pour définition
7 Sanofi s'engage à mener à bien le programme d’études cliniques en cours et cherchera un partenaire pour prendre en charge et commercialiser efpeglenatide
8 En partenariat avec Regeneron
9 En partenariat avec Regeneron
10 Sous réserve de finalisation des procédures avec les partenaires sociaux

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK