bannière article

Atténuer les effets du stress sur l’organisme et l’esprit



> UNE ÉTUDE RÉVÈLE QUE LA PRISE DE MAGNÉSIUM EN ASSOCIATION AVEC DE LA VITAMINE B6 PENDANT HUIT SEMAINES PERMET D’OBTENIR UNE RÉDUCTION DU STRESS SUPÉRIEURE DE 24 % CHEZ LES PARTICIPANTS « EXTRÊMEMENT STRESSÉS », COMPARATIVEMENT À CEUX QUI N’ONT PRIS QUE DU MAGNÉSIUM. CETTE TENDANCE A ÉGALEMENT ÉTÉ OBSERVÉE APRÈS QUATRE SEMAINES.

Dans la plupart des pays industrialisés, vie moderne rime souvent avec stress. Le stress peut en outre déclencher un certain nombre de maladies et de pathologies1. Environ 40 % des adultes se sentent régulièrement stressés et, selon une étude récente sur l’automédication et le self-care2, une personne sur quatre rapporte des symptômes de stress au moins une fois par semaine.

Qu’il soit causé par les impératifs conflictuels d’un emploi du temps chargé, par de longues semaines de travail ou par les bouchons, le stress se répercute sur tous les aspects de notre vie, depuis notre humeur jusqu’à notre performance professionnelle. De fait, selon une étude sur l’automédication et le self-care, une personne sur cinq déclare s’être présentée 10 fois ou plus à son travail dans un état de stress au cours des douze derniers mois.

Nombreux sont ceux qui pensent que le stress est inhérent à la vie moderne et qu’il n’y a rien à faire. Il n’est pas rare que nous attendions que le stress disparaisse de lui-même. Pourtant, le stress chronique peut avoir de graves effets sur la santé, comme une détérioration de la mémoire à court terme3, des troubles cardiovasculaires4, des troubles du sommeil et de l’insomnie5, sans parler des effets des médiateurs du stress sur le système immunitaire6. Du fait de l’impact du stress sur la santé, il est important de chercher à atténuer ses effets nocifs sur notre organisme.

Combattre le stress

Le lien qui existe entre une carence en magnésium et le stress est bien documenté, tandis qu’un régime alimentaire pauvre en magnésium a été associé au stress et même à la dépression7,8.

Pour aggraver le tout, le stress a pour effet d’amener notre organisme à épuiser ses réserves de magnésium9. Or, comme la majorité des personnes ignorent que la perte de magnésium peut être aggravée par le stress, elles ne prennent aucune mesure pour y remédier. La carence en magnésium peut entraîner l’augmentation du niveau de stress qui, à son tour, peut entraîner davantage le taux de magnésium dans le corps. Le stress chronique peut pour sa part avoir des effets encore plus extrêmes.

Le Cercle Vicieux

Les personnes en manque de magnésium peuvent souffrir de stress et d’anxiété, être irritables ou nerveuses et présenter d’autres symptômes pouvant avoir un impact considérable sur leur qualité de vie.

Le magnésium agit sur l’anxiété, les troubles du sommeil, les spasmes gastro-intestinaux ou la tachycardie et il exerce un effet relaxant sur les muscles10.

La vitamine B6 peut aider l’organisme à sécréter des neurotransmetteurs, comme la dopamine et la sérotonine, qui aident l’organisme à lutter contre la dépression, le stress et l’anxiété11,12.

Lien entre magnésium, vitamine B6 et stress

Pour mieux comprendre comment un complément de magnésium peut être utile aux personnes très stressées dont les concentrations sanguines de magnésium sont trop faibles (hypomagnésémie), Sanofi a récemment mené un essai clinique de phase IV concernant un produit contenant du magnésium et de la vitamine B6.

« Les études nous montrent depuis longtemps qu’il existe un lien entre le taux sanguin de magnésium et les niveaux de stress et que les effets négatifs du stress peuvent être renforcés par l’hypomagnésémie et réciproquement », explique le docteur Alex Condoleon, Responsable des Affaires Médicales de Sanofi Santé Grand Public. « La question à laquelle nous avons cherché à répondre était de savoir si le magnésium associé à la vitamine B6 – qui module les neurotransmetteurs agissant sur la dépression et l’anxiété – permet de réduire davantage le stress des personnes en situation d’hypomagnésémie. »

Menée en France, l’étude clinique de phase IV de Sanofi a inclus 264 adultes en bonne santé souffrant de stress, dont 61 % de stress sévère ou extrêmement sévère à leur inclusion dans l’étude. Les participants (âge moyen 31,6 ans ; 74 % de femmes) avaient également de faibles concentrations sanguines de magnésium (hypomagnésémie). Leur niveau de stress a été mesuré au moyen de l’échelle DASS-42 (Depression Anxiety Stress Scale ; Échelle de mesure de l’anxiété et du stress). La moitié des participants ont reçu du magnésium seulement et l’autre moitié, du magnésium et de la vitamine B6.

L’étude a montré que la population générale de l’étude a bénéficié de la prise de magnésium seul ou de magnésium en association avec de la vitamine B6 en termes de réduction du stress. Plus prometteur encore, chez les participants dont les niveaux de stress étaient sévères ou extrêmement sévères qui ont pris du magnésium en association avec de la vitamine B6, la réduction du stress a été supérieure de 24 % après huit semaines. Cette tendance a également été observée après quatre semaines.

« Bien qu’il faille mener d’autres études pour déterminer les effets à long terme sur le stress, les données de cette étude confirment les bénéfices de l’association vitamine B6 et magnésium sur la réduction du stress sévère et extrêmement sévère des personnes présentant un hypomagnésémie par ailleurs en bonne santé », indique le Dr Condoleon.

« Administré conjointement, le magnésium et la vitamine B6 peuvent exercer un effet bénéfique sur le stress sévère. »

Références

  1. Habib Yaribeygi et al. 2017. “The impact of stress on body function: A review.” EXCLI J. Vol. 16: 1057–1072. doi: 10.17179/excli2017-480
  2. The ‘Self Care: Be Your Best’ Rapport Sanofi 2018
  3. Habib Yaribeygi et al. 2017. “The impact of stress on body function: A review.” EXCLI J. Vol. 16: 1057–1072. doi: 10.17179/excli2017-480
  4. J. E. Dimsdale. 2008. “Psychological Stress and Cardiovascular Disease.” J Am Coll Cardiol. Vol 51: 1237–1246. doi: 10.1016/j.jacc.2007.12.024
  5. Meerlo P., Sgoifo A., and Suchecki D. 2008. “Restricted and disrupted sleep: Effects on autonomic function, neuroendocrine stress systems and stress responsivity.” Vol. 12: 197-210. doi: 10.1016/j.smrv.2007.07.007
  6. Dhabhar F. 2014. “Effects of stress on immune function: the good, the bad, and the beautiful.” Immunol Res. Vol. 58:193-210. doi: 10.1007/s12026-014-8517-0
  7. Cuciureanu MD., Vink R. 2011. “Magnesium and stress.” In Magnesium in the Central Nervous System, Adelaide : University of Adelaide Press.
  8. Eby GA., Eby KL., Murk H. 2011. “Magnesium and major depression.” In Magnesium in the Central Nervous System. Adelaide : University of Adelaide Press.
  9. Cuciureanu MD., Vink R. 2011. “Magnesium and stress.” In Magnesium in the Central Nervous System, Adelaide : University of Adelaide Press.
  10. MagneB6 SmPC. Sanofi
  11. McCarty MF. 2000. “High-dose pyridoxine as an 'anti-stress' strategy.” Med Hypotheses. Vol. 54 :803-7. doi: 10.1054/mehy.1999.0955
  12. Institute of Medicine. 1998. “Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes: Thiamin, Riboflavin, Niacin, Vitamin B6, Folate, Vitamin B12, Pantothenic Acid, Biotin, and Choline.” Washington, DC: National Academy Press.