Notre candidat vaccin à ARN messager

Les vaccins à ARNm ont participé de manière significative à la lutte contre le COVID-19.  Deux vaccins à ARNm ont déjà contribué à maîtriser la pandémie dans certaines parties du monde. La volonté mondiale de mettre sur le marché de nouvelles plateformes technologiques a révolutionné le paysage des vaccins et de la santé publique.

Dans ce contexte, nous avons récemment annoncé des résultats intermédiaires positifs de phase 1/2 des essais cliniques pour notre candidat-vaccin contre la COVID-19 à base d’ARNm. Compte tenu des besoins de santé publique et du fait qu’il y a tout lieu de s’attendre à ce que des quantités suffisantes de vaccins à ARNm contre la COVID-19 soient désormais disponibles, nous avons décidé de ne pas poursuivre le développement de notre candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19 dans une étude clinique de phase III. 

S’appuyant sur ces résultats positifs, nous allons désormais concentrer nos ressources dans notre nouveau Centre d’excellence consacré à l’ARNm sur le développement de vaccins et d’agents thérapeutiques qui permettront de faire face à de futures pandémies et maladies infectieuses et de proposer des solutions dans des domaines thérapeutiques où les besoins médicaux non satisfaits sont importants.

Notre Centre d’excellence sur les vaccins à ARNm a pour ambition d’être l’un des premiers à écrire ce nouveau chapitre de l’innovation en vaccinologie », a déclaré Jean-François Toussaint, Responsable global, Recherche et Développement de Sanofi Pasteur. « Les technologies de l’ARNm ont révélé lors de la pandémie de la COVID-19 leur potentiel d’aboutir au développement de nouveaux vaccins avec une rapidité jusqu’alors inédite. Néanmoins, la thermostabilité et la tolérance de ces vaccins restent à être améliorées si l’on veut que ces technologies trouvent des applications pour la vaccination de routine et permettent de lutter contre un plus grand nombre de maladies infectieuses pour toutes les tranches d’âge. »

Nous prévoyons de lancer les essais cliniques d’un candidat-vaccin contre la grippe à base d’ARNm en 2022.

Comment le vaccin à ARN messager fonctionne-t-il ? 

Plutôt que de générer des protéines spike en laboratoire, les vaccins à ARN messager visent à produire les antigènes souhaités en utilisant le corps humain comme machine à fabriquer des protéines.  Les vaccins à ARN messager transmettent directement les instructions aux cellules humaines. Lorsque les cellules suivent ces instructions, elles fabriquent juste assez de protéines spike pour pousser le système immunitaire à libérer un bataillon d’anticorps afin de les combattre.

Découvrez comment fonctionne un vaccin à ARN messager

Notre approche en matière d’innovation dans les vaccins à ARNm

Depuis 2018, nous collaborons avec Translate Bio, une société de biotechnologie spécialisée dans les essais cliniques et dans les traitements à ARN messager, en vue de concevoir et de développer une plateforme technologique d’ARN messager pour les vaccins.

COVID-19 Foire aux questions

L'actualité sur nos vaccins contre la COVID-19

scientifique

Candidat vaccin à protéine recombinante avec adjuvant

Référence

  1. Xu S, Yang K, Li R, Zhang L. mRNA Vaccine Era-Mechanisms, Drug Platform and Clinical Prospection. International Journal of Molecular Sciences. 2020 Sep;21(18). DOI: 10.3390/ijms21186582