Capture de la video DNDi “A doctor’s dream: A pill for sleeping sickness”

Maladie du sommeil : une avancée spectaculaire

Les maladies tropicales négligées sont comme leur nom l’indique…négligées. Elles affectent les personnes qui vivent dans des régions reculées où la pauvreté fait rage et où les conditions sanitaires sont insuffisantes, tout comme les capacités locales permettant de surveiller, de diagnostiquer et de traiter ces maladies.

Face à un tel constat, nous ne pouvons que nous féliciter du nouveau médicament que nous venons de développer pour le traitement de l’une d’entre elles, à savoir la trypanosomiase humaine africaine ou maladie du sommeil. Cette maladie, qui est causée par la piqûre d’une mouche tsétsé infectée, menace la vie de plus de 65 millions de personnes en Afrique subsaharienne. Faute d’un diagnostic et d’un traitement, la maladie du sommeil peut être mortelle.

Développé par Sanofi en partenariat avec l’organisation à but non lucratif Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi), le nouveau médicament par voie orale dénommé fexinidazole est l’aboutissement de 20 ans de recherches médicales menées et le fruit de collaborations internationales. Il s’agit du premier médicament entièrement administré par voie orale, indiqué dans le traitement à la fois de la première phase (lymphatico-sanguine) de la trypanosomiase humaine africaine (THA) et de sa deuxième phase (méningo-encéphalique) qui contribuera à son élimination d’ici à 2020.

Bien que le nombre de cas notifiés ait continué de diminuer au fil des années, passant de 37 000 nouveaux cas en 1999 à moins de 1 500 en 2017 (dont 85 % en République démocratique du Congo), les patients doivent parcourir de longues distances pour se faire soigner dans des centres spécialisés. Ces contraintes alimentent souvent le cycle de la pauvreté, l’obligation de se faire soigner et l’éloignement du domicile se traduisant alors pour les patients par la perte de leur emploi. Ce nouveau traitement de 10 jours sera administré par des agents de santé qualifiés qui pourront distribuer les comprimés aux patients dans leurs propres communautés.

Ce changement dans la manière dont le médicament peut être administré transforme en profondeur l’approche de la maladie. « Il y a à peine dix ans, nous traitions encore cette maladie avec un dérivé de l’arsenic qui tuait 5 % des patients. Même si les traitements actuels sont sûrs et efficaces, ils doivent être administrés en milieu hospitalier et représentent un fardeau logistique considérable pour les systèmes de santé. Le fexinidazole se présente sous la forme d’un comprimé : il s’agit d’un immense progrès pour la prise en charge de cette maladie », déclare le Dr Victor Kandé, Conseiller spécialisé auprès du ministère de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC).

Travailler ensemble pour le progrès

Sanofi est un acteur majeur de la lutte contre la maladie du sommeil depuis les années 1950. Récemment, en 2001, nous avons renforcé notre participation dans le partenariat avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui prévoit des dons de médicaments et un soutien financier pour le renforcement des capacités et le dépistage des patients.

Depuis 2009, nous collaborons avec la DNDi, une organisation à but non lucratif spécialisée dans la recherche et le développement de nouveaux traitements pour les maladies négligées. Ce partenariat a abouti au développement du fexinidazole, dans le cadre d’un modèle de recherche et développement alternatif à but non lucratif. Le fexinidazole a obtenu un avis favorable de l’Agence européenne de la santé (EMA) en novembre 2018, une décision qui ouvre la voie à la distribution du médicament dans les pays d’endémie en 2019. « Nous avons soumis le dossier du fexinidazole en République démocratique du Congo et avons obtenu l’approbation du médicament le 24 décembre, soit 39 jours après l’avis favorable de l’EMA, ce qui est plutôt exceptionnel » a déclaré Luc Kuykens, Senior Vice-Président, Global Health Programs de Sanofi. « Cette remarquable rapidité illustre à quel point l’ensemble des partenaires sont mobilisés pour vaincre la maladie. »

Sanofi fera don de ce médicament afin de soutenir les efforts internationaux visant à éliminer la maladie.

Qu’est-ce que la maladie du sommeil ?

La maladie du sommeil, ou trypanosomiase humaine africaine, est causée par un parasite dénommé Trypanosome brucei, transmis par la piqûre de la tristement célèbre mouche tsétsé.

La maladie du sommeil comporte deux phases :

La première ou phase lymphatico-sanguine, qui se manifeste par des symptômes non spécifiques comme des céphalées, des poussées de fièvre, de la fatigue et des douleurs musculaires. Cette phase de la maladie est rarement diagnostiquée en l’absence d’une surveillance active de la maladie du sommeil. Faute de traitement, le parasite envahit le système nerveux central, déclenchant la deuxième phase de la maladie.

La deuxième phase dite neurologique se produit lorsque le parasite franchit la barrière hémato-encéphalique et envahit le système nerveux central, provoquant de graves troubles du sommeil, une paralysie, une détérioration progressive de l’état mental, un état confusionnel, des modifications du comportement et, en l’absence de traitement efficace, la mort.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK