Des initiatives à fort impact pour mieux sensibiliser



VitaDx, une start-up au service d’un diagnostic plus rapide

Le diagnostic précoce reste un enjeu de taille dans la lutte contre le cancer, sachant que la détection précoce permet de traiter plus efficacement la maladie. La start-up française VitaDx s’emploie à améliorer le diagnostic précoce du cancer de la vessie. Ses chercheurs ont développé une technique qui consiste à observer la localisation de la fluorescence des cellules de la vessie de manière à permettre l’analyse de la forme, de la physiologie et du métabolisme de milliers de cellules cancéreuses et la détection précoce des anomalies. Cette technique, qui a obtenu le Grand Prix de l’Innovation, repose sur un traitement algorithmique d’images numérisées et des algorithmes d’apprentissage statistique ou « machine learning ». Grâce à l’automatisation et à la systématisation de l’analyse des données, elle permet de détecter les cellules cancéreuses parmi des milliers de cellules. Fondée en 2015, VitaDx espère étendre cette technologie au diagnostic précoce du cancer du poumon, de l’estomac et de la thyroïde.

Movember : Parler ouvertement des cancers masculins

En novembre dernier, nous avons jeté un coup de projecteur sur Movember, une initiative lancée rel="noopener noreferrer" en 2003 par la Movember Foundation et suivie aujourd’hui dans près de 21 pays. Celle-ci vise à encourager le dialogue sur la santé masculine et en particulier sur le cancer de la prostate. Deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme dans le monde, le cancer de la prostate ne cause aucun symptôme particulier au stade précoce. En sensibilisant à son existence, la Movember Foundation espère promouvoir la généralisation du dépistage, mobiliser les chercheurs et encourager la recherche afin de réduire de 25 % la mortalité masculine prématurée et de moitié celle due au cancer de la prostate d’ici à 2030.