La 4ème révolution industrielle



La convergence de l’informatique et des technologies de production a propulsé nos méthodes de travail dans une nouvelle dimension, celle de l’Industrie 4.0.  Dans le cadre de l’exposition l’Usine extraordinaire, qui a eu lieu à Paris en novembre, nous avons présenté cette réalité de demain aux visiteurs et les avons conviés à vivre une expérience interactive.

Cette exposition, dont Sanofi était l’un des partenaires, a permis au public de découvrir un nouvel univers industriel dans lequel des robots collaboratifs, ou cobots, aideront nos opérateurs à exécuter leurs tâches quotidiennes et où la réalité augmentée1 améliorera la manipulation, l’utilisation et la maintenance des équipements. Dans le futur, un modèle de simulation, le jumeau numérique, donnera une vision à 360°.  Le jumeau numérique d’une usine  permettra de simuler les processus, d’anticiper le résultat en fin de fabrication, d’alerter les équipes sur les incidents potentiels qui pourraient arriver, et progressivement d’optimiser les procédés de fabrication.

Grâce à l’intelligence artificielle et à l’analyse des milliers de points de données collectés tout au long des lignes de production, la tour de contrôle numérique gèrera les opérations de fabrication complexes des médicaments. À la fin du processus de production, la logistique et la distribution tout au long de la chaîne d’approvisionnement seront optimisées pour faire en sorte qu’il y ait suffisamment de stocks pour répondre à la demande.

L’utilisation des données dans une usine digitale peut également déboucher sur l’optimisation énergétique : les meilleurs scénarios de réduction des émissions de CO2 pourront être définis  à  partir des données captées sur l’ensemble des activités dans l’usine.

Six des usines de notre réseau industriel intégreront les technologies numériques en 2019 : Framingham aux États-Unis, Toronto au Canada, le site de Waterford en Irlande, l’usine de Sisteron en France, ainsi que des usines au Brésil et en Chine.

Nous prévoyons d’adapter notre réseau industriel mondial aux nouvelles solutions numériques en investissant 60 millions d’euros d’ici à la fin de 2021.

Aller plus loin grâce à la transformation digitale

Transformer nos usines et investir dans de nouvelles installations digitales sont les deux axes de notre réponse à l’importance croissante des médicaments biologiques, qui représentent 70 % des produits que nous développons et dont les procédés de fabrication sont à la fois plus longs et plus complexes que ceux des médicaments obtenus par synthèse chimique.

L’utilisation de ces nouvelles technologies pour gérer les approvisionnements permet également de répondre en temps réel à la demande. Demain, nous espérons pouvoir anticiper différents phénomènes, comme les périodes de pics de demande lors de flambées épidémiques de maladies hivernales, ou mettre en place des mesures pour surmonter différents problèmes lors de la fabrication. 

Cette transformation digitale s’opère en étroite collaboration avec les collaborateurs ainsi qu’avec nos partenaires industriels, technologiques, universitaires et institutionnels et différentes start-ups.

L’usine du futur, née de cette transformation, représente une rupture majeure mais nécessaire pour faire face aux progrès de la recherche médicale et pour fournir aux professionnels de santé et aux patients les solutions innovantes dont ils ont besoin, partout dans le monde.

Référence

  1. La réalité augmentée désigne toutes les interactions entre une situation réelle et des éléments virtuels, tels que les images en 3D et en 2D ou la géolocalisation.

Sanofi à l’Usine extraordinaire

Les machines intelligentes, instruments de la quatrième révolution industrielle