Cinq Questions sur l’hydroxychloroquine et le COVID-19

Qu’est-ce que l’hydroxychloroquine?

L’hydroxychloroquine est indiquée dans le traitement ou la prévention de certaines maladies rhumatologiques et dermatologiques telles que la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus. Dans certains pays, elle est aussi indiquée dans la prévention ou le traitement du paludisme. Elle a été développée dans les années 1950 à partir de la chloroquine, un médicament antipaludéen ancien.

L’hydroxychloroquine peut causer d’importants effets indésirables et ne doit pas être prise sans ordonnance ou sans l’avis d’un médecin.

Notre médicament à base d’hydroxychloroquine n’est pas indiqué dans la prise en charge du COVID-19, dans aucun pays.

Pour plus d’informations sur l’hydroxychloroquine, cliquez ICI.

Sandra Silvestri, Global Medical Head, Médecine Générale chez Sanofi, sur l’hydroxychloroquine

Qu'est-ce que l'hydroxychloroquine ?

Pourquoi entend-on parler de l’hydroxychloroquine en ce moment ?

Les premiers résultats de certaines études pilotes rapportent que l’hydroxychloroquine aurait un potentiel effet antiviral sur le virus qui cause le COVID-19.

Il est trop tôt pour dire si l’hydroxychloroquine a le potentiel ou non de traiter le COVID-19. Aujourd’hui, il n’y pas de données suffisantes pour tirer une quelconque conclusion. Des études de grande ampleur sont en cours pour étudier l’innocuité et l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les patients atteints de COVID-19.

L’hydroxychloroquine : où en est-on aujourd’hui ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé le lancement d’un essai clinique international se nommant « Solidarity » afin d’étudier l’utilisation de plusieurs médicaments dans la prise en charge du COVID-19, dont l’hydroxychloroquine.

En parallèle, des études sont actuellement en cours dans plusieurs pays afin de trouver les réponses aux nombreuses questions autour de l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans le COVID-19 le plus rapidement possible.

Chez Sanofi, nous apportons notre contribution à cet effort international. Nous menons deux essais cliniques sur l’hydroxychloroquine. Nous fournissons le produit gratuitement aux sites investigateurs de l’étude de l’OMS ainsi qu’à d’autres chercheurs qui en ont fait la demande.

Sandra Silvestri, Global Medical Head, Médecine Générale chez Sanofi, sur les efforts en cours autour de l’hydroxychloroquine

COVID-19 et l'hydroxychloroquine:<br>Où en est-on aujourd'hui ?

Un essai clinique : Comment ça marche ? Combien de temps cela dure ?

Un essai clinique (ou étude clinique) intervient lorsque les études in vitro et sur l'animal (études précliniques) ont été jugées satisfaisantes. Le candidat-médicament est comparé à un placebo (substance sans activité pharmacologique) ou à des traitements existants afin de déterminer s’il est efficace. L'essai clinique permet d'évaluer la dose à laquelle il est efficace, son éventuelle toxicité, la nature et la fréquence des effets indésirables qu'il induit. Cela dure généralement quelques années.

Pour en savoir plus sur les essais cliniques et les différentes phases qu’ils comportent, cliquez ici :

Quand aurons-nous des réponses concrètes ?

La communauté médicale et scientifique est à pied d’œuvre pour trouver des réponses sur l’hydroxychloroquine mais aussi sur d’autres médicaments considérés comme des solutions potentielles.

Il est possible que nous ayons des premiers résultats des études cliniques en cours dans les prochaines semaines.

Il est important d’agir rapidement. Mais il est tout aussi important de prendre toutes les précautions qui s’imposent afin de préserver la sécurité des patients.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK