Projet KiDS : Permettre aux enfants diabétiques de poursuivre leur scolarité

Des millions d’enfants atteints de diabète dans le monde sont confrontés chaque jour aux difficultés que soulève cette maladie, parmi lesquelles figure la poursuite de leur scolarité. Les préjugés sur le diabète en milieu scolaire sont légion partout dans le monde et de nombreux enfants diabétiques sont victimes de discrimination et doivent essuyer des remarques désobligeantes de la part de leurs camarades de classe, comme « le diabète est contagieux » ou  « il ne faut pas jouer avec quelqu’un qui a le diabète ».  

KiDS: Kids and Diabetes in Schools

« Ma sœur est diabétique. Voilà deux mois qu’elle ne va plus à l’école parce qu’elle a peur », déplore Laxmi, un étudiant indien.

Pour dissiper ces craintes infondées et promouvoir un environnement accueillant et sensible à cette maladie chez l’enfant, Sanofi et la Fédération internationale du diabète (IDF, International Diabetes Federation) ont lancé le projet « Les Enfants et le Diabète à l’École » (Kids and Diabetes in School) afin de sensibiliser les enfants, les enseignants, les infirmières scolaires et les parents au diabète de type 1 et de type 2. Depuis son lancement en 2013, ce projet a été déployé dans 345 écoles au Brésil, en Inde, dans les Émirats arabes unis, au Pakistan, en Pologne, en Hongrie, au Japon et en Égypte, et un projet pilote est sur le point de l’être en Argentine. 

« Lorsque j’ai animé des séances d’information avec les parents, je me suis rendu compte à quel point il fallait impérativement les éduquer sur le diabète de type 1 car, dans notre société, un grand nombre de personnes sont encore convaincues que le diabète est une maladie de l’adulte », explique Danish Tariq, Directeur Médical, Sanofi Pakistan.

Ce projet a eu un impact positif sur les enfants, qui se montrent désormais plus attentionnés avec leurs camarades de classe lorsque ceux-ci doivent s’injecter de l’insuline. Il a aussi permis de dissiper les craintes que suscitent les piqûres.  

Le projet KiDS a également incité les élèves à développer de meilleures habitudes alimentaires. Ainsi, lorsqu’ils ont découvert qu’un de leurs camarades de classe atteint de diabète de type 1 ne pouvait manger qu’un seul hamburger par an, les élèves d’une école polonaise ont été amené à réfléchir à deux fois à leur alimentation de tous les jours.  

« Lorsque nous avons lancé le projet KiDS en Inde, un petit garçon de huit ans nous a parlé de son grand-père qui était diabétique et mangeait malgré tout beaucoup de chocolat. Grâce à la bande dessinée KiDS, ce jeune garçon était bien renseigné sur les différents types de diabète, les épisodes d’hypoglycémie et d’hyperglycémie, les habitudes alimentaires, ainsi que sur les risques que soulevait le non-respect du traitement -- et il voulait cacher le chocolat de son grand-père ! Cet exemple témoigne de l’impact que le projet KiDS peut avoir sur les enfants et leur environnement », explique Maeva Germe, Directeur Médical, en charge de l’engagement et de la communication scientifique chez Sanofi.

Les principaux supports éducatifs utilisés pour les séances d’information et distribués aux communautés dans le cadre de ce projet sont le  Dossier d'information sur le diabète KiDS, le Guide éducatif sur la nutrition et le diabète dans les écoles et le KiDS, NutriQuiz, qui sont adaptés à différentes réalités socio-économiques et traduits dans plusieurs langues. 

« Le projet KiDS souligne combien il est important d’éduquer sur le diabète dès le plus jeune âge. Son but est d’éduquer le personnel scolaire, les parents et les enfants sur le diabète de type 1 et de les sensibiliser à la nécessité de prévenir le diabète de type 2. Nous appelons les instances publiques responsables de la santé et de l’éducation à intégrer les supports éducatifs que nous avons élaborés dans les programmes scolaires », déclare Delphine Sartiaux, IDF Senior Partnership Manager. 

« Ma participation au projet KiDS a été pour moi une expérience mémorable. Rien n’est plus gratifiant en effet que d’avoir un impact sur l’écosystème du diabète et de susciter des changements de comportement, surtout dans une métropole comme Karachi. Échanger avec des enfants avides d’apprendre et observer avec quel enthousiasme ils participent aux séances d’éducation ont été une source de grande satisfaction », ajoute le docteur Manahil Jeoffrey, formateur et médecin du projet KiDS au Pakistan.

En savoir plus

<br><br><br>Journée mondiale du diabète
<br><br><br>Diabetes. Your type.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK