Gagner en âge avec le cancer

Gagner en âge avec le cancer

À mesure qu’augmente la prévalence du cancer chez les personnes plus âgées, il devient de plus en plus difficile de les aider à vivre une vie plus longue et plus remplie. 

La population mondiale vieillit plus rapidement que jamais. D’ici 2050, il est prévu que le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans ait doublé. Les personnes atteintes du cancer vieillissent également. Environ 37 % des nouveaux cas de cancer dans le monde sont diagnostiqués chez des personnes de plus de 70 ans,2  et selon les prévisions, ce chiffre devrait plus que doubler d’ici 2040.3  Cette tendance impressionnante placera un fardeau important sur les individus, les familles, les communautés et les systèmes de santé du monde entier. 

Notre initiative When Cancer Grows Old™, qui prendra place sur plusieurs années, a pour objectif de répondre aux défis liés au cancer et au vieillissement. Nous collaborons avec la communauté mondiale autour du cancer : défenseurs des patients, fournisseurs de soins de santé, et d'autres, du monde entier pour trouver des solutions et créer le changement afin de donner aux patients âgés atteints de cancer les meilleures chances de vieillir.

Bande-annonce vidéo du programme When Cancer Grows Old

Les personnes vieillissantes atteintes du cancer et leurs familles sont souvent confrontées à des conseils contradictoires concernant le traitement et la prévention,4,5,6  à des problèmes de santé supplémentaires qui exigent des soins personnalisés,4,7  et à un manque d’accès à des informations, à des ressources et à un accompagnement post-traitement personnalisés.7,8,9

Rencontre avec Dale, une patiente atteinte du cancer du sein engagée dans cette cause
Rencontre avec Bernard, un patient atteint du myélome multiple
Rencontre avec Dr. Cary Adams, Directeur général de l’UICC
Rencontre avec Dr. Etienne Brain de la Société internationale d'oncologie gériatrique (SIOG) et le Dr. Matti Aapro de l’Union internationale contre le cancer (UICC)

Sanofi s’engage à trouver des solutions

Tout au long de l’année 2020 et au-delà, Sanofi œuvrera à la création et au perfectionnement de solutions personnalisées pour accompagner les personnes vieillissantes atteintes de cancer à tous les stades de la maladie.

Nous continuons de collaborer avec des partenaires du monde entier pour inciter les associations de patients et les professionnels de santé à identifier les solutions nécessaires pour venir en aide de manière tout à fait inédite aux personnes âgées atteintes d’un cancer, de même qu’à leurs familles. 

Une réponse globale au cancer et au vieillissement

Dans le cadre d’une collaboration pluriannuelle avec l’Union internationale contre le cancer (UICC), nous menons des actions de sensibilisation et cherchons à approfondir les connaissances sur cette thématique et à nourrir un débat informé sur les programmes de la lutte contre le cancer prenant en compte tous les âges de la vie. À ce titre, Sanofi est fière de soutenir les travaux d’un groupe de discussion sur le cancer et le vieillissement (Special Focus Dialogue on Cancer and Aging), qui a débuté en juin par une réflexion sur l’adaptation de la prise en charge des patients pendant la pandémie de COVID-19. Dernièrement, Peter Adamson, Responsable Monde, Développement en oncologie et Innovation en pédiatrie de Sanofi, a également expliqué dans un blogue pourquoi il importe d’améliorer les résultats cliniques des personnes atteintes d’un cancer. Pour lire ce blogue, cliquez ici.

Au carrefour de l’innovation et de la santé 

Sanofi est par ailleurs « Gold Sponsor » de l’édition 2020 du Hacking Medicine’s Grand Hack du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui réunit chaque année un panel diversifié de passionnés de l’innovation en santé du monde entier. 

Sanofi a parrainé deux volets du Hackathon, l’un consacré au cancer et l’autre au vieillissement, dans le but de susciter des idées innovantes qui pourraient contribuer à remédier aux lacunes dans la prise en charge des personnes atteintes d’un cancer.

Pour plus d’information sur le Hacking Medicine’s Grand Hack du MIT, cliquez ici

Une étude pour définir les écarts en matière de politique

Nous avons choisi « The Economist Intelligence Unit » pour nous aider à identifier les lacunes en matière de politiques liées au cancer et au vieillissement et à évaluer l’ampleur des besoins urgents. Le rapport « Cancer and Ageing: Policy Responses to Meeting the Needs of Older People » est fondé sur l’expérience et les constatations d’experts de premier plan en Europe, au Japon et aux États-Unis. Il analyse les politiques actuelles et propose des éléments de réflexion importants pour permettre à la société de mieux répondre aux enjeux uniques que les personnes âgées atteintes d’un cancer doivent surmonter tout au long de leur parcours de soins.

Pour plus d’informations, cliquer ici.

 

Le temps du changement est venu

Les difficultés rencontrées par les personnes vieillissantes atteintes de cancer ne vont faire que s’aggraver si les sociétés n’ont ni la volonté ni les moyens de lutter contre ces écarts dans l’expérience patient. Il est désormais temps de réunir le meilleur en termes de réflexion et de ressources dans le monde pour provoquer des répercussions positives en matière de changement et d’action. 

Références :

1 United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Population Division (2017). World Population Ageing 2017 - Highlights (ST/ESA/SER.A/397).
2 Globocan. Global Cancer Observatory Cancer Tomorrow. World Health Organization International Agency for Research on Cancer Website. 2018.http://gco.iarc.fr/tomorrow/graphic-isotype?type=0&population=900&mode=population&sex=0&cancer=39&age_group=65%2B&apc_male=0&apc_female=0. Accessed on 26 Nov, 2019.
3 Globocan. Global Cancer Observatory Cancer Tomorrow. World Health Organization International Agency for Research on Cancer Website. 2018.http://gco.iarc.fr/tomorrow/graphic-line?type=0&population=900&mode=population&sex=0&cancer=39&age_group=65%2B&apc_male=0&apc_female=0. Accessed on 26 Nov, 2019.
4 Pilleron, S., Sarfati, D., Janssen‐Heijnen, M., Vignat, J , Ferlay, J., Bray, F. and Soerjomataram, I. (2019), Global cancer incidence in older adults, 2012 and 2035: A population‐based study. Int J Cancer, 144: 49-58. doi:10.1002/ijc.31664.
5 Bareket, R., Schonberg, M. A., Comaneshter, D., Schonmann, Y., Shani, M., Cohen, A. and Vinker, S. (2017), Cancer Screening of Older Adults in Israel According to Life Expectancy: Cross Sectional Study. J Am Geriatr Soc, 65: 2539-2544. doi:10.1111/jgs.15035
6 Ebell, M.H., Thai, T.N. and Royalty, K.J. (2018), Cancer screening recommendations: an international comparison of high income countries. Public Health Rev,39(7). doi:10.1186/s40985-018-0080-0
7 Cope, D.G. (2006), An Evidence-Based Approach to the Treatment and Care of the Older Adult With Cancer. Chapter 1: Cancer and the Aging Population.https://www.ons.org/sites/default/files/publication_pdfs/Evidence%20Based%20Practice_Older_Adult_CHAPTER_1.pdf
8 Baitar, A., Buntinx, F., De, T., Deckx, L., Bulens, P., Wildiers, H. and Van, M. (2017), The utilization of formal and informal home care by older patients with cancer: a Belgian cohort study with two control groups. BMC Health Services Research, 17(1): 644. doi:10.1186/s12913-017-2594-4
9 Institute of Medicine (US) Committee on Psychosocial Services to Cancer Patients/Families in a Community Setting; Adler NE, Page AEK, editors. Cancer Care for the Whole Patient: Meeting Psychosocial Health Needs. Washington (DC): National Academies Press (US); 2008. 1, The Psychosocial Needs of Cancer Patients. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK4011/.

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK