Un visage, un parcours

Si les manifestations et parades prévues en juin pour célébrer le mois des Fiertés (Pride month) ont dues être annulées à cause de la pandémie du coronavirus, cela n’a pas empêché Sanofi d’organiser son tout premier évènement mondial des Fiertés pour reconnaître et célébrer ses collaborateurs lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et queers ou en questionnement (LGBTQ) et ainsi sensibiliser au vécu de nos collègues de par le monde, comme par exemple Kornrawee Putthasook, une femme transgenre qui exerce les fonctions de coordinateur marketing en Thaïlande.

Sanofi a également mis en place un collectif appelé SanofiPridePlus, constitué de collègues à travers le monde.  L’objectif est de fédérer les collaborateurs LGBTQ, de leur donner des moyens, de leur permettre de faire entendre leur voix au sein de l’entreprise et de sensibiliser leurs collègues et amis à la cause LGBTQ et à leurs droits à l’égalité de traitement ainsi qu’au principe d’inclusion, au travail et au-delà du monde professionnel.

Un visage, une histoire

Emmanuel Desproges,
IT en Australie,
Nouvelle-Zélande et Corée du sud

Karen Herrera,
HSE Manager,
Mexique

Chris Williams,
Head of Corporate and Executive Communications, France

Jake Prodoehl,
Business Manager,
Etats-Unis

Jorge Garduño,
Ethics and Business Integrity Manager, Mexique

Kornrawee Putthasook,
Responsable Marketing,
Sanofi Thaïlande

La longue lutte en faveur de l’acceptation de la communauté LGBTQ et de l’égalité des droits a beaucoup progressé au fil des années – les États-Unis ont légalisé le mariage entre personnes de même sexe en 2015, l’Irlande a élu son premier député (Taoiseach) LGBTQ en 2017 et, plus récemment encore, le village de Tilloy-lez-Marchiennes en France a élu une femme transgenre au poste de maire. Par contre, 73 pays continuent d’infliger des peines de prison aux personnes homosexuelles et près de la moitié des salariés LGBTQ aux États-Unis cachent leur orientation sexuelle au travail, selon la Human Rights Campaign.

Paul Hudson

« Je ne fais pas partie de celles et ceux qui se font harceler à cause de leur orientation sexuelle, si bien que je doive me sensibiliser à cette question et comprendre ce que cela implique pour pouvoir aider chacun à donner le meilleur de lui-même. Il faut beaucoup de courage pour partager cette expérience et je veux connaître et comprendre les enjeux et opportunités qui s’y rattachent et ainsi jouer mon rôle. Pour moi aussi, c’est tout un parcours. »

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi

« La tolérance et l’acceptation de la diversité au travail revêtent de plus en plus d’importance. Nous avons un rôle clé à jouer et une responsabilité au sein des communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités pour non seulement créer de la valeur économique mais aussi pour promouvoir l’égalité et l’équité et permettre à chacun de bénéficier des mêmes opportunités », a déclaré Alan Main, Responsable Monde, Santé Grand Public et sponsor Inclusion et Diversité.  

« Voilà 20 ans que je ne fais aucun mystère de mon orientation sexuelle dans mon milieu de travail. Au cours des 10 à 15 premières années, c’était un sujet certes connu mais dont on ne parlait pas et, en tout état de cause, qui ne se célébrait pas. Le monde a considérablement évolué ces dernières années. Mais nous sommes encore aujourd’hui confrontés à des difficultés importantes. »

Fabrice Houdart, de l’organisme Out Leadership et spécialiste des droits humains au Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies chargé de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, a participé à un webcast de Sanofi pour expliquer comment le fait d’avoir été traité comme « un être inférieur » pendant l’enfance s’est répercuté sur son début de carrière. « Parler en public dans le cadre de réunions me rendait très nerveux. Comparativement aux hétérosexuels présents à mes côtés, j’avais le sentiment d’être moins digne de prendre la parole. C’était un handicap considérable. Cette honte m’a quitté lorsque j’ai commencé à exprimer qui j’étais vraiment et à être fier de mon identité », a-t-il expliqué.  

Fabrice Houdart a contribué à l’élaboration des Normes de conduite LGBT pour les entreprises afin de lutter contre la discrimination à l’égard des personnes LGBT. Sanofi a adhéré à ces principes en 2019. Ces principes exigent des entreprises de respecter les droits humains des personnes LGBT, d’éliminer les discriminations et d’offrir un soutien à leurs employés LGBT au travail – et c’est à ce dernier point que Fabrice Houdart accorde le plus d’importance. « Il ne suffit pas de mettre en place des politiques adéquates, encore faut-il rappeler sans cesse aux personnes LGBT qu’elles sont les bienvenues au travail. Célébrer cet aspect, comme nous le faisons aujourd’hui, est exactement le message que les personnes LGBT ont besoin d’entendre pour réussir. »


Cristina Vitrian

« Sois qui tu veux être, sois qui tu es » Bon Jovi

Cristina Vitrian, Master Data Manager, Brésil

Fabrice Houdard

« Dans le contexte actuel, exploiter la puissance du secteur privé est essentielle pour maintenir l'élan des années 50 dans l'égalité LGBTQ »

Fabrice Houdart, Ancien secrétaire aux normes LGBTI de l'ONU

Phil Chant

« Quand les gens disent qu'ils n'ont pas la "GAY PRIDE" (fierté d'être gay), ils n'ont jamais connu la "GAY SHAME" (honte d'être gay) »

Phil Chant, State Account Manager, Australie

Arjun Channi

« Votre couronne a été achetée et payée. Mettez-la sur votre tête et portez-la » Maya Angelou

Arjun Channi, Regulatory Category Head, Amérique du Nord

Philippe Nicolas

« Si l'aspect social d'aller travailler pendant la quarantaine vous manque, imaginez ce que cela fait pour les membres de la communauté LGBTQ - certains passent toute leur carrière en ne pouvant pas être authentique au travail »

Philippe Nicolas, Supply Chain Manager, France

Kornrawee Putthasook

« Être ton fils est une récompense de la vie mais être ta fille me permet de devenir l'être humain le plus heureux du monde »

Kornrawee Putthasook, Marketing Coordinator, Thaïlande

Soutenir les normes de conduite LGBTQ de l'ONU pour les entreprises

Sanofi's standards of conduct for business

 
"Si nous voulons réaliser des progrès mondiaux plus rapides vers l'égalité pour les personnes lesbiennes, gays, bi, trans et intersexuées, les entreprises devront non seulement assumer leurs responsabilités en matière de droits humains, elles doivent aussi  devenir des agents actifs du changement."
 
Zeid Ra’ad Al Hussein, United Nations High Commissioner 
for Human Rights

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK