Deux candidats-vaccins de Sanofi contre la Covid-19

Dernière mise à jour : le 12 mars 2021

Alors que la pandémie se poursuit à travers le monde, Sanofi s’est associé à d’autres acteurs du secteur pour développer deux candidats-vaccins afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Paul Hudson

« Alors que le monde est confronté à une crise sanitaire mondiale sans précédent, aucun groupe pharmaceutique ne peut faire cavalier seul. C’est pourquoi Sanofi continue de partager son expertise et ses ressources avec ses pairs »

Paul Hudson, directeur général de Sanofi

Les deux vaccins candidats de Sanofi

Animation COVID deux vaccins

Candidat-vaccin à base de protéine recombinante : à quel stade de développement en sommes-nous ?

Le 22 février, Sanofi et GSK ont annoncé aujourd’hui le lancement de la nouvelle phase 2 des essais cliniques pour leur candidat-vaccin à base de protéine recombinante. Cette étude évaluera l’innocuité, la tolérabilité  et l’immunogénicité du candidat et, en cas de succès, permettra la sélection de la dose d’antigène la plus appropriée pour la phase 3. Pour plus d’informations, consultez notre récent communiqué de presse.

Si les données sont positives, une étude mondiale de phase 3 pourrait commencer au deuxième trimestre 2021. Ensuite, si le vaccin répond aux exigences cliniques en matière d’innocuité et d’efficacité, et une fois approuvé par les autorités réglementaires, le vaccin pourra potentiellement être commercialisé au quatrième trimestre de 2021.

 

La nouvelle phase 2 des essais cliniques a été lancée à la suite des résultats de la phase 1/2 communiqués en décembre 2020. Ces résultats ont montré une réponse immunitaire comparable à celle des adultes de 18 à 49 ans guéris de la Covid-19, mais une faible réponse immunitaire chez les adultes plus âgés, probablement due à une concentration insuffisante de l’antigène. Au total, 441 adultes en bonne santé ont participé à l’étude aux États-Unis, qui a permis d’évaluer l’immunogénicité, l’innocuité et la tolérabilité du vaccin.

« Toutes nos décisions sont et seront toujours guidées par la science et les données. Nous avons identifié la voie à suivre et demeurons confiants et engagés dans la mise au point d’un vaccin sûr et efficace contre la Covid-19 »

Thomas Triomphe, vice-président exécutif et directeur de Sanofi Pasteur

Candidat-vaccin à ARN messager : à quel stade de développement en sommes-nous ?

Sanofi et Translate Bio ont annoncé le 12 Mars le lancement de la phase 1/2 des essais cliniques pour leur candidat vaccin à base d’ARNm. Cette étude évaluera l’innocuité, la réactogénécité et l’immunogénicité avec 415 participants à travers 13 sites d’études.

L’équipe de développement conjointe s’emploie à améliorer la stabilité de la température du candidat-vaccin à ARNm de sorte qu’il puisse être conservé à -20°C pour les essais cliniques de phase III et pour son lancement sur le marché. Des initiatives sont également en cours pour assurer la stabilité du produit afin qu’il puisse être conservé au réfrigérateur (à une température de 2-8°C).

« Notre candidat-vaccin à ARNm est la concrétisation de notre expertise dans la sphère des maladies infectieuses combinée aux technologies innovantes de notre partenaire », a précisé Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. « Le lancement de cet essai de phase I/II est une étape importante dans la réalisation de notre objectif : proposer un autre vaccin efficace pour lutter contre la pandémie de COVID-19. »

Des études précliniques parallèles sont en cours pour évaluer d’autres candidats-vaccins à ARNm contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2.

Augmenter les capacités de production

Sanofi augmente ses capacités de production afin de pouvoir livrer le futur vaccin rapidement et en grandes quantités pour répondre à la demande mondiale. 

« Le groupe travaille à pied d’œuvre dans plusieurs pays et collabore avec des sites de production partenaires pour fournir des vaccins en quantités suffisantes et endiguer la pandémie. Le processus de production est complexe, mais notre objectif est de fournir le vaccin au plus grand nombre en fonction des besoins », a précisé Vincent Hingot, responsable des Affaires industrielles Vaccins.

Des accords d’approvisionnement ont été conclus avec les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Union européenne et le Canada. Le Groupe fournira par ailleurs le mécanisme COVAX, mené en coopération par l’OMS et GAVI-l’Alliance du vaccin, dont le but est de garantir à tous les pays du monde un accès juste et équitable aux vaccins contre la Covid-19.

Bien que la plus grande priorité de Sanofi soit de faire progresser ses deux candidats vaccins, le groupe a proposé ses capacités de production, temporairement disponibles, pour soutenir la fabrication et l’approvisionnement du vaccin COVID-19 de BioNTech co-développé avec Pfizer, de celui de Johnson & Johnson une fois approuvé, ainsi que du vaccin développé par Moderna.

Sanofi s'engage ainsi à utiliser ses capacités de production pour soutenir l'approvisionnement mondial en vaccins COVID-19 et contribuer à répondre aux besoins actuels en matière de santé publique.

La sécurité avant tout

S’il est indéniable que le développement d’un vaccin est urgent, la sécurité n’en reste pas moins la priorité numéro un de Sanofi. Notre directeur général, Paul Hudson, et les dirigeants de huit autres groupes biopharmaceutiques se sont engagés à élaborer leurs vaccins potentiels dans le respect des normes éthiques les plus strictes, à mener leurs essais cliniques conformément à des principes scientifiques éprouvés et à faire preuve de la plus grande rigueur dans leurs processus de production.

Ne seront soumis à approbation ou à autorisation pour une utilisation d’urgence que les vaccins qui auront fait l’objet d’essais cliniques de phase 3 approuvés. Cet engagement « contribuera à renforcer la confiance du public dans le processus scientifique et réglementaire rigoureux par lequel les vaccins contre la Covid-19 sont évalués et autorisés ».

« Notre travail, comme toujours, est guidé par la science et notre sens des responsabilités », a déclaré Paul Hudson.

La solidarité est essentielle pour faire avancer la lutte contre la Covid-19 et, à terme, définir un modèle de coopération et de préparation à de futures pandémies.

Covid-19
Développement des vaccins candidats de Sanofi contre la COVID-19
article upshot 5
Vaccins contre la COVID-19 : dans les coulisses du développement
Covid-19
Les acteurs de l'ombre de la production de vaccins