Sanofi participe à la lutte contre le COVID-19

#SanofiActs


Alors que le COVID-19 continue de donner lieu dans le monde entier à une pandémie sans précédent, Sanofi joue un rôle d’avant-garde dans de multiples initiatives de lutte contre la maladie, tout en poursuivant au quotidien son activité de fabrication et de distribution de médicaments destinés aux patients. Sanofi étudie actuellement deux de ses médicaments existants, susceptibles de constituer un traitement potentiel du COVID-19 et mobilise son savoir-faire dans la mise au point d’un nouveau vaccin, autant de mesures qui pourraient avoir un impact à la fois immédiat et durable. Face à une pandémie aussi redoutable que le COVID-19, la collaboration est indispensable dans la recherche de solutions aussi nombreuses que possible et, à cet égard, Sanofi contribue à ouvrir la voie.   

#Sanofi Acts

Chaque action individuelle compte pour aider à ralentir la propagation du virus, aplatir la courbe des nouvelles infections et soutenir les professionnels de santé mobilisés dans le monde pour soigner les personnes déjà affectées. Derrière toutes les actions de Sanofi dans la lutte contre cette pandémie se trouvent ses habitants.

De nombreux employés de Sanofi ayant une formation médicale se sont portés volontaires ou ont été enrôlés pour aider à traiter les patients COVID-19 gravement malades afin de supporter le lourd tribut du personnel médical et des installations du monde entier, où certains systèmes sont maintenant près d'un point de rupture. Toutes les mesures nécessaires ont été prises pour protéger leur santé et leur bien-être. Des mesures de sécurité similaires ont été mises en place pour ceux qui travaillent sur les sites de production et les centres de distribution, qui vont travailler pour que leurs communautés puissent rester à la maison, et dans les laboratoires de recherche pour protéger les scientifiques qui travaillent 24 heures sur 24, poussant la science à trouver des solutions pour les patients.

La résilience et la solidarité sont essentielles pour faire avancer cette lutte contre COVID-19 et, à terme, pour établir un schéma directeur pour l'avenir des soins de santé qui renforcera la capacité de penser, de développer et de créer ensemble de nouvelles voies et de se préparer aux futures pandémies.

Paul Hudson, directeur général : Faire notre part en temps de crise

Cliquer sur chaque image pour lire la partie de l'article concernée :

developing a home test  developing vaccins  Treatment options
investing science  manufacturing and supply  clinical trials

Développement d’un autotest

Son initiative la plus récente, pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, est le développement d’une solution d’autotest, en collaboration avec la start-up californienne Luminostics. Dès le début de la crise, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé au dépistage rapide et fiable du virus comme mesure prioritaire pour contenir l’épidémie, mais en réalité les tests de dépistage ne sont pas encore disponibles à grande échelle et il n’existe pas, à l’heure actuelle, de test de dépistage à faire soi-même. 

L’objectif de Sanofi est de proposer un test de dépistage sur smartphone que les consommateurs peuvent réaliser eux-mêmes sans l’intervention d’un professionnel de santé ou d’un laboratoire d’analyses biologiques, diminuant ce faisant le risque de contamination pour toutes les personnes concernées.  

Le test, conçu pour détecter le virus du COVID-19 à partir d’échantillons respiratoires, permet d’obtenir un résultat en 30 minutes ou moins. Il combine l’expérience de Sanofi en matière de recherche et d’essais cliniques, et la technologie unique de Luminostics faisant appel à l’optique du smartphone. Sous le contrôle d’une application iOS/Android qui fournit des instructions sur le prélèvement de l’échantillon, sa préparation et son analyse, le téléphone affiche les résultats du test et, si besoin, connecte l’utilisateur à un service de télémédecine.

Les activités de développement devraient débuter dans les prochaines semaines, dans l’objectif de proposer une solution d’autotest avant la fin de 2020 dont le réseau de distribution mondial de Sanofi assurera la mise à disposition à l’échelle internationale.

Revenir au menu

Nous mobilisons le savoir-faire de Sanofi en matière de développement de vaccins

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, a noué plusieurs collaborations en vue d’analyser différentes approches novatrices afin de mettre au point un vaccin sûr et efficace dans les meilleurs délais. La plus récente d’entre elles est celle qui vient d’être établie avec GSK pour le développement d’un vaccin avec adjuvant contre le COVID-19. 

Sanofi apporte à cette collaboration un antigène (c’est-à-dire une protéine capable de stimuler une réponse du système immunitaire contre le virus) obtenu par la technologie de l’ADN recombinant. Le développement d’un vaccin-candidat recombinant contre le virus du COVID-19 bénéficie du financement et de la collaboration de la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA, Autorité pour la Recherche-Développement avancée dans le domaine biomédical), aux États-Unis.

« Nous utilisons une technologie établie, développée pour la grippe, et que nous allons appliquer au nouveau virus responsable de la maladie COVID-19 », explique John Shiver, Responsable de la R&D Vaccins de Sanofi.

« L’exploitation de la plateforme existante et les partenariats sont essentiels pour accélérer le plus possible le développement d’un vaccin. »  

GSK apportera à ce partenariat sa technologie de production de vaccins avec adjuvant, un ingrédient ajouté au vaccin pour renforcer la réponse immunitaire, réduire la quantité de protéines nécessaires par dose et améliorer les chances de pouvoir produire un vaccin efficace qui pourra être fabriqué à grande échelle.  

Le vaccin-candidat devrait pouvoir faire l’objet d’essais cliniques au deuxième semestre de 2020 et être disponible au deuxième semestre de 2021.  

« Le monde est aujourd’hui confronté à une crise sanitaire sans précédent et il est clair qu’aucune entreprise ne peut y remédier seule », a déclaré Paul Hudson, Directeur Général de Sanofi. « C’est pour cette raison que Sanofi continue de mettre en commun son expertise et ses ressources avec celles de ses homologues, comme GSK, dans le but de développer et de distribuer des quantités suffisantes de vaccins et, ce faisant, de contribuer à arrêter la progression de ce virus ».

Parallèlement, Sanofi explore d’autres pistes pour le développement et la production d’un vaccin anti-COVID-19, en particulier dans le cadre d’une collaboration avec Translate Bio, une entreprise de biotechnologie spécialisée dans le développement d’agents thérapeutiques ARNm (ARN messager), qui combine le savoir-faire de premier ordre de Sanofi en matière de vaccins à la plateforme ARNm de Translate Bio. 

L’entreprise collabore également avec la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations qui coordonne le développement de futurs vaccins contre un certain nombre d’agents pathogènes ciblés susceptibles de causer des épidémies, identifiés par l’OMS. Sanofi fait en outre partie d’un consortium de 15 entreprises pharmaceutiques qui, aux côtés de la Fondation Bill et Melinda Gates, s’emploie à identifier les mesures concrètes à prendre pour accélérer la recherche et le développement de traitements, de vaccins et d’outils diagnostiques.

Revenir au menu

Sanofi se mobilise pour développer un vaccin contre le COVID-19

Combattre ensemble COVID-19 et protéger la santé publique grâce aux vaccins

scientifique

Les acteurs de l’ombre de la production des vaccins

D’autres options thérapeutiques sont à l'étude

Sanofi apporte son soutien aux essais cliniques en cours pour déterminer si deux de ses médicaments pourraient aider les patients atteints du COVID-19. L’une de ces options est actuellement testée pour évaluer son impact sur les symptômes des patients atteints de formes sévères du COVID-19 en Italie, en Espagne, en Allemagne, en France, au Canada, en Russie, en Israël et au Japon avec un deuxième essai dirigé par Regeneron pour les patients aux États-Unis.

Le deuxième médicament figure parmi l’un des nombreux produits actuellement étudiés par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans le cadre de son essai clinique international visant à trouver un remède au COVID-19. Pour soutenir cet essai, Sanofi a lancé deux autres études cliniques et fournit également le médicament à certains sites d’investigation participants et à d’autres centres de recherche indépendants.

Parallèlement, les équipes des Affaires industrielles de Sanofi assurent la gestion des stocks disponibles et augmentent progressivement la production afin d’assurer la continuité d’approvisionnement pour les patients en traitement selon les indications actuelles et préparent l’avenir si cette option thérapeutique devait s’avérer sûre et efficace pour les patients atteints de COVID-19.

Revenir au menu

Nous investissons dans la science

Le fait que Sanofi réagisse rapidement sur autant de fronts différents n’est pas fortuit. En effet, Sanofi investit depuis de nombreuses années déjà dans les technologies vaccinales et a déjà travaillé par le passé sur un programme de recherche d’un vaccin sur le SRAS. La vitesse à laquelle les organismes de réglementation du monde entier ont accepté de coopérer est également sans précédent ; c’est ainsi que essais cliniques ont pu commencer au bout de quelques jours, et non au bout de quelques mois.

Sanofi collabore également avec des sociétés scientifiques, des groupes de patients et des autorités sanitaires afin de fournir des informations et des conseils justes et précis aux personnes victimes de diverses pathologies comme des maladies rares, l’asthme, la dermatite atopique, le diabète, le cancer et la sclérose en plaques.

Revenir au menu 

Nous maintenons la fabrication et faisons tout pour garantir l’approvisionnement afin d’éviter les pénuries

Les deux tiers des médicaments et vaccins de Sanofi figurent sur la liste des médicaments essentiels de l’OMS. Alors qu’une grande partie de la population mondiale est confinée, le réseau mondial d’usines de fabrication de Sanofi reste opérationnel afin de garantir l’approvisionnement de tous nos médicaments et vaccins. Les patients n’ont, pour l’instant, aucune pénurie de médicaments à craindre qui résulterait de la pandémie de COVID-19.

C’est d’ailleurs pour ces patients que les équipes des Affaires industrielles de Sanofi travaillent tous les jours de la semaine pour répondre à la demande des gouvernements, des autorités sanitaires, des hôpitaux, des grossistes et des pharmacies dans le monde entier.

« Nous sommes en première ligne dans cette bataille, et les patients, les professionnels de santé et les autorités sanitaires comptent sur nous pour bénéficier des médicaments dont ils ont besoin », a déclaré Philippe Luscan, vice-président exécutif, Affaires industrielles globales. « La plupart de nos produits sont essentiels pour des millions de patients dans le monde entier. Nous devons faire en sorte qu’ils continuent d’être disponibles pendant cette crise et que les pénuries soient aussi peu nombreuses que possible lorsque la situation reviendra à la normale. »

Revenir au menu

Les équipes des Affaires Industrielles de Sanofi à pied d’œuvre malgré l’épidémie de COVID-19

Nous assurons la poursuite des essais cliniques

Alors que des essais cliniques ont été lancés plus vitre que jamais auparavant pour tenter de trouver un remède au COVID-19, Sanofi a initié une évaluation minutieuse des essais cliniques en cours concernant d’autres produits candidats, pays par pays, essai par essai, chercheur par chercheur. « Notre approche doit être diversifiée. Nous donnons bien sûr la priorité aux patients et à leurs besoins, tout en protégeant ceux et celles qui travaillent dans le domaine de la santé et en faisant avancer la mise au point de médicaments susceptibles de transformer la vie des patients », a déclaré Dietmar Berger, Chief Medical Officer, Responsable Monde du  Développement chez Sanofi.

Soixante pour cent des quelque 300 études cliniques en cours en sont à l’étape du recrutement de patients, et il a été décidé d’axer les efforts en priorité sur la nécessité de protéger l’approvisionnement en médicaments et de relever les défis liés à la distribution. De plus, un mécanisme ciblé d’acheminement des médicaments directement aux patients a été mis en place au cas par cas. Cette démarche a été mise en œuvre en Chine tout au long du mois de février, avec les consultations de télémédecine pour surveiller les patients à distance, ce qui a permis de poursuivre plus de 90 % des essais. 

« Nos collaborateurs ne ménagement aucun effort, on constate de leur part un niveau d’engagement sans précédent. C’est dans un moment comme celui-là que transparait véritablement la vocation d’une entreprise comme la nôtre. Chacun propose des solutions novatrices et axées sur le patient, l’objectif final étant d’offrir le plus vite possible aux patients des médicaments susceptibles de changer leur vie », a déclaré Berger.

Revenir au menu

Information Importante sur Plaquenil<sup>®</sup> / Quensyl<sup>®</sup> / Plaquinol<sup>®</sup> (hydroxychloroquine) dans le contexte du COVID-19

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK