VivaTech 2019 : Avec ses challenges, Sanofi invite les start-ups du monde entier à imaginer les solutions de santé de demain



Alavita Health

Wavy Assistant

ChatbotPack.com

NeuroAdvise

Le logo de VivaTech sur une scène

Alavita Health, États-Unis 

Sathya Elumalai, Directeur général d’Alavita Health

Challenge no 1 : Comment recueillir en continu des données fiables et validées sur les constantes vitales des participants aux essais cliniques, comme par exemple les constantes cardiaques ?

Quelle solution de santé proposez-vous ?
MouthLab est un dispositif non invasif qui mesure plus de dix constantes vitales différentes en moins d’une minute. Basé sur l’intelligence artificielle, ce système mesure en temps réel, dans la bouche et sur les mains des patients, les constantes vitales habituellement prises chez le médecin, comme la fréquence respiratoire, la fréquence cardiaque, l’activité électrique du cœur (ECG), la saturation du sang en oxygène, la température, la pression artérielle et plusieurs paramètres de la fonction respiratoire. Ce dispositif permet de réaliser des explorations à tout moment et en tout lieu - autant de fonctions qui permettront de s’affranchir des sites cliniques traditionnels pour envisager la conduite des essais cliniques au domicile des patients et transformer en réalité les essais cliniques « virtuels ».
Ce dispositif se connecte également sur le cloud, de sorte que les données des patients soient accessibles aux médecins et aux équipes soignantes en temps réel. La mise à disposition facile des données patients permet de réduire les hospitalisations, ainsi que les coûts et les risques pour les patients.

D'où cette idée vous est-elle venue ?
Au fil des années, ma mère a fini par présenter plusieurs maladies chroniques l’obligeant à utiliser cinq appareils différents pour faire le suivi de ses constantes vitales. L’impossibilité dans laquelle je me trouvais de comprendre ce qui lui arrivait au jour le jour m’a beaucoup agacé. Le problème est que ses médecins ne sont pas connectés les uns avec les autres. Il n’y a aucune communication entre eux sur les interactions qu’il pourrait y avoir, par exemple, entre le médicament qu’elle prend pour son cœur et celui qu’elle prend pour ses problèmes respiratoires. Les valeurs de ses constantes vitales ne sont pas conservées dans un seul et même endroit, si bien que ses médecins n’ont aucune vue d’ensemble de son état de santé lorsqu’ils prennent leurs décisions thérapeutiques. En 2015, j’ai fondé Alvita Health pour développer une solution à cet égard. Quatre ans plus tard, notre équipe avait développé un dispositif qui pouvait mesurer tout un ensemble de constantes vitales rapidement et facilement tous les jours.

Wavy Assistant, Pays-Bas 

Daryl Autar, Cofondateur

Challenge no 3 : Nous recherchons des solutions de reconnaissance et de commande vocales faisant appel à l’intelligence artificielle pour fournir des informations médicales adéquates et instantanées aux médecins.

Quelle solution de santé proposez-vous ?
Wavy Assistant permet de faire le suivi des constantes cardiaques, en continu et en temps réel, grâce à des solutions de reconnaissance et de commande vocales et à l’intelligence artificielle. Après le recueil et l’analyse des données, Wavy peut dispenser des conseils personnalisés aux médecins et aux patients. L’interface principale de notre solution de surveillance cardiaque est un haut-parleur connecté avec lequel les utilisateurs peuvent dialoguer naturellement, sans passer par une application mobile. Si le système détecte un problème de santé préoccupant chez l’utilisateur, ils envoient immédiatement un signal d’alerte aux médecins, amis et membres de la famille. Wavy peut également déclencher une alerte immédiate en cas d’urgence. Presque tous les infarctus du myocarde et accidents vasculaires cérébraux se produisent à domicile et non en milieu hospitalier et, la plupart du temps, les services d’urgence sont appelés trop tard à la rescousse.

D'où cette idée vous est-elle venue ?
La mère d’un de mes collègues est décédée d’un accident vasculaire cérébral. Son décès aurait pu être évité si les services d’urgence avaient été appelés plus tôt. Nous avons alors compris que si nous avions la possibilité et les moyens de remédier à ce genre de tragédie, ce n’était plus une question de choix, mais d’obligation.

ChatbotPack.com (Kwork Innovations Ltd), Finlande 

Antti Törrönen, Directeur Général

Challenge no 4 : Vous reniflez et éternuez ? Comment utiliser la reconnaissance vocale pour détecter les symptômes d’un rhume ou d’une allergie ?

Quelle solution de santé proposez-vous ?
Nous avons développé des systèmes informatiques pour comprendre les êtres humains par le texte et par la voix. Notre solution de santé revêt plusieurs applications dont la plus importante, selon nous, est d’aider les personnes âgées à vivre chez elles plus longtemps. Nous utilisons la reconnaissance vocale pour détecter par exemple la grippe (ou une dégradation générale de l’état de santé) avant qu’elle ne s’aggrave (et qu’elle se transforme par exemple en pneumonie). Installé au domicile de la personne âgée, ce dispositif peut analyser les changements dans sa voix et détecter plus tôt les symptômes. Il aide les infirmières et aidants à détecter les problèmes de santé des patients avant qu’il ne soit nécessaire de recourir à une hospitalisation. 

D’où cette idée vous est-elle venue ?
En Finlande, la population âgée augmente chaque année et les ressources mises à sa disposition sont insuffisantes. Les consultations aux urgences sont fréquentes et même la grippe peut devenir très problématique en l’absence d’une détection précoce et d’un traitement adéquat. Nous pouvons aider les infirmières à détecter les symptômes et à consulter des médecins avant qu’une hospitalisation ne soit nécessaire.

LIFEdata, Italie

Omar Fogliadini, Directeur Général 

Challenge no 3 : Nous recherchons des solutions de reconnaissance et de commande vocales faisant appel à l’intelligence artificielle pour fournir des informations médicales adéquates et instantanées aux médecins. 

Quelle solution de santé proposez-vous ?
LIFEdata est une plateforme d’intelligence artificielle intuitive et facile à utiliser qui transforme automatiquement les bases de connaissances multicanaux en conversations personnalisées. En termes d’expérience utilisateur, la santé n’est pas différente des autres secteurs d’activité. Nous nous attendons à ce que tout soit instantané et immédiat. Si nous voulons que la technologie devienne plus humaine, alors nous devons la former pour qu’elle ait une bonne mémoire et se souvienne du contexte d’une conversation.

D’où cette idée vous est-elle venue ?
Les sites web, les applications mobiles, les chatbots, les assistants numériques et les maisons connectées fonctionnent aujourd’hui de manière cloisonnée. L’information contextuelle est pratiquement inexistante. Pourquoi ne pas laisser la technologie se comporter comme un être humain ?

Mentalab, Allemagne

Dr Sebastian Herberger, Fondateur et Directeur Général de Mentalab 

Challenge no 1 : Comment recueillir en continu des données fiables et validées sur les constantes vitales des participants aux essais cliniques, comme par exemple les constantes cardiaques ?

Quelle solution de santé proposez-vous ?
Mentalab est un patch connecté pouvant mesurer les constantes cardiaques en continu, combiné à un service d’analyse sur le cloud pour le diagnostic et la surveillance des maladies cardiaques et respiratoires. Le patch peut être utilisé directement par les patients et porté en continu (quand ils dorment, font du sport, se douchent…), tandis que les données sont transmises et analysées de manière ininterrompue. Dans le cadre d’essais cliniques dématérialisés, cette solution peut renforcer l’engagement des patients et augmenter les taux de participation.

D’où cette idée vous est-elle venue ?
En tant que médecin spécialisé en cardiologie et médecine du sommeil, j’ai très vite pris conscience des limites des normes cliniques actuelles et des écueils de la technologie d’aujourd’hui. J’ai donc décidé de développer un biocapteur mobile portatif pour permettre aux patients d’avoir accès à des solutions de surveillance et de diagnostic à domicile, capables d’améliorer considérablement la prise en charge des maladies cardiaques et respiratoires.

NeuroAdvise, Iran 

Dr Hadi Azar, neurologue, Fondateur et Directeur Général

Challenge no 2 : Quelle solution pouvez-vous nous proposer pour la pseudonymisation automatique des données de santé non structurées ? 

Quelle solution de santé proposez-vous ?
NeuroAdvise est un outil d’aide à la décision clinique sous forme d’application mobile qui aide les médecins à prendre de meilleures décisions cliniques. Notre système peut archiver toutes les données démographiques et cliniques des patients de manière ordonnée. Ces données sont actuellement conservées en fonction de l’heure et de la date de leur recueil, sans information sur l’identité du patient. Les algorithmes de NeuroAdvise sont des simulations du processus de diagnostic mental des cliniciens et la plupart des facteurs diagnostiques importants sont inclus dans sa base de données exhaustive. L’utilisateur a accès en quelques secondes à peine à la liste des diagnostics différentiels, qui sont classés par ordre de probabilité et sont uniques à chaque patient. Le système est suffisamment souple pour permettre l’ajout illimité de nouveaux symptômes, troubles et tests diagnostiques.  L’utilisation généralisée de NeuroAdvise pourrait graduellement permettre d’obtenir un profil démographique et clinique complet de chaque maladie.

D’où cette idée vous est-elle venue ?
Lorsque j’étais interne en neurologie, j’étais toujours à la recherche d’un manuel ou d’un site web suffisamment exhaustif sur le diagnostic différentiel des maladies neurologiques. Mais il n’y avait rien qui répondait à mes besoins, alors j’ai commencé à recueillir des données et j’ai ensuite décidé de créer cet outil moi-même. Après huit ans de travail en collaboration avec deux équipes de spécialistes des TI et des étudiants en médecine, nous avons converti les données cliniques en tableaux de données et le processus de raisonnement permettant d’aboutir à un diagnostic clinique en algorithmes d’intelligence artificielle pour développer cette application.

Sky Labs, Corée du Sud

Jack Lee, Directeur Général

Challenge no 1 : Comment recueillir en continu des données fiables et validées sur les constantes vitales des participants aux essais cliniques, comme par exemple les constantes cardiaques ?

Quelle solution de santé proposez-vous ?
Notre cardiofréquencemètre en forme de bague, ou CART, permet de surveiller en continu les constantes vitales dans le cadre d’essais cliniques en situation réelle et peut être porté facilement au quotidien.

D’où cette idée vous est-elle venue ?
Le débit sanguin dans les artères est révélateur du fonctionnement de notre appareil circulatoire, et j’ai pensé que le débit sanguin dans le doigt était une source infinie de données sur le fonctionnement de l’appareil circulatoire.

 

Viva Technology : Sanofi au rendez-vous de la Tech