Jeune femme se tenant le ventre

Briser le tabou de la constipation

  1. Accueil
  2. Nous connaître
  3. Solutions de santé
  4. Briser le tabou de la constipation

Difficile de suivre le rythme de vie trépidant d’India. Que ce soit sur un terrain de hockey – une discipline sportive qu’elle pratique comme joueuse semi-professionnelle – ou sur un plateau de tournage – où elle exerce les fonctions de décoratrice et d’accessoiriste –, cette jeune Londonienne de 25 ans est constamment en mouvement. Mais il y un an, sa vie a considérablement ralenti lorsqu’elle a commencé à présenter des symptômes désagréables et parfois douloureux de constipation.

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé digestive, nous souhaitons sensibiliser à l’incidence élevée de la constipation, dissiper les idées reçues et briser les tabous entourant ce trouble digestif.

La constipation est un trouble digestif qui touche jusqu’à 1 personne sur 51. Plus fréquente chez les femmes, sa manifestation a tendance à augmenter avec l’âge2.

Les symptômes de la constipation sont variables. La plupart du temps, elle se traduit par des douleurs lors de l’expulsion des selles, des selles dures et grumeleuses, des ballonnements, la sensation de ne pas avoir évacué toutes les matières fécales et par le fait d’avoir moins de trois selles par semaine3,4.

Pour India, l’apparition de quelques-uns de ces symptômes a eu des répercussions sur son énergie et son bien-être psychologique. « J’ai commencé à présenter des difficultés à me concentrer, j’avais moins envie de voir mes amis et j’étais moins active – surtout lors de mes entraînements de hockey. La crainte d’avoir des crampes intestinales pendant un match de hockey me stressait considérablement », explique-t-elle.

Selon le docteur Stefan Müller-Lissner, gastroentérologue en Allemagne, la constipation peut avoir des répercussions très négatives sur la qualité de vie. « Ce trouble digestif peut détériorer considérablement le bien-être de quelqu’un. Selon les résultats d’une étude, les femmes qui présentent une constipation persistante rapportent également des niveaux plus élevés de dépression auto-déclarée », souligne-t-il5,6.

« La constipation peut être déclenchée par différents facteurs comme les voyages, le travail posté, les problèmes de sommeil, le stress ou une alimentation pauvre en fibres7,8,9.
De plus, la consommation de certains médicaments peut causer une constipation. »10

India a consulté un médecin afin de trouver les causes de ses symptômes.

Jeune femme souriant devant son bureau

« L’impact négatif de la constipation sur ma qualité de vie me rendait malade et je suis contente de ne pas avoir hésité à en parler à mon médecin -- même si le sujet est toujours un peu délicat à aborder. En parler m’a été très utile car j’ai appris ce que je devais faire pour atténuer les symptômes », explique India.

« Bien des mythes entourent la constipation et mon médecin m’a aidée à faire la part des choses. Je veille à boire suffisamment car il est important de bien s’hydrater et je mange beaucoup de fruits et de légumes car ce sont des aliments riches en fibres. »

Même si des changements hygiénico-diététiques peuvent aider, ils sont insuffisants pour certains et un professionnel de santé peut recommander d’autres solutions.

Le docteur Müller-Lissner encourage les personnes qui souffrent de constipation à consulter un médecin.

« De nombreux patients hésitent à consulter un médecin au sujet de leur constipation parce que cela les gênent et qu’ils pensent, à tort, qu’il n’y a rien à faire. J’encourage tous ceux et celles qui souffrent de ce trouble digestif à surmonter leur gêne car c’est un problème fréquent qui peut survenir chez tout le monde », précise le docteur Müller-Lissner.

Mythes et réalités

1. Il faut aller à la selle une fois par jour
Faux ! La « normalité » est une notion variable. Certaines personnes ont 3 selles par jour, d’autres 3 par semaine11.

2. Il est important de bien s’hydrater
Vrai ! Boire beaucoup d’eau évite la déshydratation qui peut favoriser la constipation.12
Cependant, l’augmentation de la consommation de liquides au-delà du volume journalier recommandé n’a aucun effet sur la constipation12,13.

3. Se retenir est sans conséquence
Faux ! Se retenir d’aller à la selle lorsque le besoin se manifeste ne fait qu’augmenter l’inconfort et peut engendrer une constipation11,14.

4. La prise de laxatifs peut causer une dépendance
Faux ! De nombreuses personnes pensent que la prise fréquente de laxatifs peut provoquer une dépendance et amener l’organisme à s’adapter au traitement15. Pourtant, rien ne prouve que les laxatifs entraînent une dépendance physique16,17.

Références

  1. Higgins et al. Epidemiology of constipation in North America. Am J Gastroenterol 2004 Apr;99(4):750-9
  2. Müller-Lissner et al. Levels of satisfaction with current chronic constipation treatment options in Europe – an internet survey. Alimentary Pharmacology & Therapeutics. 2013. 37(01):137-145.
  3. Koch et al. Symptoms in chronic constipation. Diseases of the Colon & Rectum. 1997. 40:902-6
  4. Lacy et al. Bowel Disorders. Gastroenterology. 2016. 150(6):1393–1407.
  5. Koloski et al. Impact of Persistent Constipation on Health-Related Quality of Life and Mortality in Older Community- Dwelling Women. The American Journal of Gastroenterology. 2013. 108:1152–1158.
  6. Bharucha AE, Pemberton JH, Locke GR 3rd. American Gastroenterological Association technical review on constipation. Gastroenterology. 2013 Jan;144(1):218-38.
  7. Knutsson A, Bøggild H. Gastrointestinal disorders among shift workers. Scand J Work Environ Health 2010;36(2):85-95.
  8. Bron R, Furness JB. Rhythm of digestion: keeping time in the gastrointestinal tract. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2009 Oct;36(10):1041-8.
  9. Jiang Y, Tang YR, Xie C et al. Influence of sleep disorders on somatic symptoms, mental health and quality of life in patients with chronic constipation. Medicine 2017; 96: e6093
  10. Müller-Lissner et al. Opioid-Induced Constipation and Bowel Dysfunction: A Clinical Guideline. Pain Medicine. 2017; 18(10):1837–1863.
  11. Walter SA et al. Assessment of normal bowel habits in the general adult population: the Popcol study. Scandinavian Journal of Gastroenterology. 2010; 45(5): 556-566
  12. Hicks R, Dr. Myths and Facts About Constipation. Webmd. 2017. Available Online: https://www.webmd.boots.com/digestive-disorders/ss/slideshow-constipation-facts. [Accessed May 2018]
  13. Andresen V et al. S2k guideline for chronic constipation: definition, pathophysiology, diagnosis and therapy. Z Gastroenterol. 2013 Jul;51(7):651-72)
  14. Basilisco G & Coletta M. Chronic constipation: a critical review. Digestive Liver Disease. 2013; 45(11):886-893
  15. MacLaren E, PhD. Understanding Tolerance, Dependence, and Addiction. DrugAbuse.com. 2018. Available Online: https://drugabuse.com/library/tolerance-dependence-addiction/ [Accessed May 2018]
  16. Müller-Lissner et al. Myths and misconceptions about chronic constipation. American Journal of Gastroenterology. 2005; 100(1):232-242
  17. Mueller-Lissner S et al. S1328 Patients can self-manage their stimulant laxative dose to achieve effective relief of chronic constipation, as demonstrated in two randomized trials. Gastroenterology. 2018. 138(5): S-230