Lutter contre l'augmentation des maladies non transmissibles en Afrique



Beaucoup est fait pour essayer de freiner l'augmentation des maladies non transmissibles en Afrique. Le programme My Child Matters a été lancé en 2005 en partenariat entre la Fondation Sanofi Espoir et l'Union Internationale contre le Cancer (UICC). Son objectif est de réduire les inégalités dans la survie au cancer infantile dans les pays en développement.

Depuis lors, My Child Matters a soutenu 58 projets et ONG dans 42 pays. En Afrique, les projets comprennent le diagnostic précoce du rétinoblastome, un cancer de l'œil. Dans les pays à revenu élevé, plus de 95% des enfants atteints de cette maladie survivent et gardent la vue, alors que dans les pays à revenu intermédiaire et à faible revenu, moins de 40% survivent. Un diagnostic précoce donne à ces enfants une meilleure chance de survie et de garder la vue.

D'autres projets comprennent une école africaine d'oncologie pédiatrique qui a également été créée au Maroc pour former un large éventail de professionnels de la santé dans les pays francophones du continent et une nouvelle unité de cancérologie créée au Sénégal, avec un financement pour des médicaments gratuits. Cela a depuis développé en un service national qui vise à fournir des traitements plus proches des foyers des enfants. Les taux de survie pour le néphroblastome, une tumeur rénale infantile courante, sont passés de 50% en 2006 à 74% aujourd'hui, et le gouvernement paie désormais le coût de toutes les thérapies.

Sanofi agit également pour aider les enfants atteints de diabète à gérer leur maladie et à les sensibiliser aux modes de vie sains. Le projet Kids and Diabetes in School est un programme éducatif développé avec la Fédération Internationale du Diabète. Le programme comprend une boîte à outils adaptée à un public diversifié pour les enseignants, les enfants et les parents. Il est actuellement disponible en 13 langues et a jusqu'à présent touché 60 000 enfants dans le monde et en Égypte.