Femme atteinte de la maladie de Pompe

Qu’est-ce que la méningite ?

  1. Accueil
  2. Nous connaître
  3. Solutions de santé
  4. Qu’est-ce que la méningite ?

La méningite est une inflammation du liquide et des membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière.

Elle touche chaque année 1 million de personnes dans le monde1.

La méningite à méningocoques

Il existe plusieurs sérogroupes différents (ou souches) de bactéries pouvant causer une méningite à méningocoques, dont 6 sont connus pour provoquer des épidémies : A, B, C, W, X et Y2.

Plus de 90 % des cas de méningite à méningocoques sont causées par les souches A, B, C, X et Y3.

Ces souches peuvent causer plusieurs autres maladies, comme des septicémies, qui surviennent lorsque la bactérie à l’origine de la méningite passe dans la circulation sanguine. La septicémie peut survenir isolément ou se cumuler à la méningite1.

Symptômes et diagnostic

Les premiers symptômes peuvent être déroutants car ils ressemblent à ceux de la grippe (irritabilité, fièvre, perte d’appétit) 4, ce qui complique le diagnostic 5.

Il est important de réagir vite car la maladie peut causer le décès en moins de 24 heures6.

Les symptômes les plus courants de la méningite à méningocoques sont la fièvre, les maux de tête et la raideur de la nuque. Les autres symptômes sont les nausées, les vomissements, la photophobie (sensibilité à la lumière) et la confusion.

Le diagnostic est établi par la mise en culture de prélèvements de liquide céphalorachidien ou de sang à la recherche de la bactérie N.meningitidis5.

Traitement

Un diagnostic et un traitement antibiotique rapides sont impératifs car la maladie peut provoquer le décès dans les 24 heures qui suivent son apparition5, 6.

Les personnes qui ont été en contact étroit avec une personne infectée doivent également être traitées par antibiotiques à titre préventif7.

Selon sa gravité, l’infection invasive à méningocoques peut nécessiter d’autres traitements, comme une assistance respiratoire, ainsi que des médicaments pour la pression artérielle et le soin des plaies cutanées5.

Transmission

La bactérie de la méningite à méningocoques est présente dans l'arrière-gorge ou le nez d’une personne sur 10, sans que celle-ci ne présente les signes ou symptômes de la maladie ; on dit alors que cette personne est « porteuse ».

Parfois, la bactérie se propage dans l’organisme et cause une infection invasive à méningocoques5.

La transmission bactérienne s’opère de personne à personne par contact étroit (toux ou baiser) ou prolongé. Fort heureusement, ces bactéries ne sont pas aussi contagieuses que les virus à l’origine du rhume ou de la grippe.

Dessin savez-vous si vous avez été vaccine contre la méningite
Des étudiants se mobilisent contre la méningite
Infirmière vaccinant une petite fille au Brésil
L’engagement de Sanofi Pasteur dans la prévention de la méningite à méningocoque

Références

  1. CoMO – Types of Meningitis.
    Available at: http://www.comomeningitis.org/facts-about-meningitis/types-of-meningitis/. Accessed 05.04.18
  2. Crum-Cianflone, N. and Sullivan, E. (2016). Meningococcal Vaccinations. Infectious Diseases and Therapy, 5(2), pp.89-112.
  3. Nadel, S. (2012). Prospects for eradication of meningococcal disease. Archives of Disease in Childhood, 97(11), pp.993-998
  4. CDC – Meningococcal disease – Signs and Symptoms. Accessed 22.03.18
    Available at: http://www.comomeningitis.org/facts-about-meningitis/types-of-meningitis/
  5. CDC. Meningococcal disease – Diagnosis, Treatment, and Complications. Accessed 22.03.18.
    Available at: https://www.cdc.gov/meningococcal/about/diagnosis-treatment.html
  6. Branco, R., Amoretti, C. and Tasker, R. (2007). Meningococcal disease and meningitis. Journal de Pediatria, 83(7), pp.46-53.
  7. CDC. Meningococcal Disease – Prevention. Accessed 22.03.18.
    Available at: https://www.cdc.gov/meningococcal/about/prevention.html