La tuberculose : une maladie du passé ?



Beaucoup de gens considèrent la tuberculose (TB) comme une maladie du passé et n'imaginent pas la contracter aujourd’hui. Malgré la diminution progressive du nombre de cas de tuberculose dans le monde, depuis que les enregistrements ont commencé, la maladie n'a pas disparu.

Infographie sur la tuberculose dans le monde, la tuberculose fait partie des 10 premières causes de mortalité dans le monde avant le VIH et le paludisme 

En 2016, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estimait qu'un tiers de la population mondiale était infecté par le Mycobacterium tuberculosis (la bactérie responsable de la tuberculose), on recensait 10,4 millions de nouvelles infections (140 cas pour 100 000 personnes) et 1,7 million de décès associés à la maladie. Actuellement, la tuberculose figure parmi les 10 premières causes de mortalité dans le monde et représente la première en raison d'un agent infectieux (principale cause de mortalité chez les patients atteins de HIV). Aujourd'hui, cela reste un vrai problème de santé publique pour tous.

L'histoire de la tuberculose a radicalement évolué le 24 mars 1882 lorsque Robert Koch (qui a reçu le Prix Nobel de Médecine et Physiologie en 1905) a démontré que cette maladie était le résultat d'un processus infectieux dû à ce qu’on appelait à l’époque tubercle bacilli (par la suite renommé Mycobacterium tuberculosis). Après des décennies de lutte à travers différentes formes de traitements telles que le sanatorium et le pneumothorax thérapeutique, la lutte moderne contre la tuberculose a commencé en 1944 avec l'isolement de la streptomycine, le premier antibiotique qui a tué les bacilles. Les premiers antibiotiques bactéricides sous forme orale, à savoir l'isoniazide et la rifampicine, ont été découverts en 1952 et 1957 et constituent encore aujourd'hui la pierre angulaire du traitement antituberculeux de première intention. En parallèle, le vaccin BCG pour la prévention de l'infection a été utilisé pour la première fois chez l'homme en 1921. Le monde croyait qu'il était débarrassé de la tuberculose mais dans les années 1980, la maladie a fait son retour principalement en raison du début de l'épidémie de VIH. Dix ans plus tard, c'était l'émergence d'une résistance aux traitements actuels. En réponse à la résurgence de la tuberculose, l'OMS a publié une déclaration d'urgence sanitaire mondiale en 1993. En mai 2014, l'Assemblée mondiale de la Santé, convoquée par l'OMS, a approuvé une stratégie pour stopper l'épidémie mondiale de tuberculose dans le but de réduire le nombre de cas des décès de 95% et l'incidence de la maladie de 90% d'ici 2035.

L'incidence mondiale de la tuberculose a diminué, avec une baisse de 18% du nombre de nouveaux cas depuis 2000. Quant au taux de mortalité associé, il a presque été divisé par deux depuis 1990. Pour atteindre les objectifs stratégiques d’élimination de la tuberculose, il faut encore, d'ici 2020, réduire de 4 à 5% la baisse de la mortalité due à la tuberculose et de 10% la baisse de l'incidence de la tuberculose. Les nouvelles recommandations de l'OMS visent à accélérer la détection et à améliorer les résultats du traitement antituberculeux en utilisant un nouveau test de diagnostic rapide et un schéma de traitement plus court et moins coûteux.

Le 24 mars, la Journée mondiale de la tuberculose, lancée par l'OMS, vise à sensibiliser le public à l'épidémie mondiale de tuberculose, en cherchant à encourager l'engagement de tous pour arrêter la tuberculose. Cette maladie est aussi vieille que l'humanité. Dans l’antiquité, on l'appelait Phtisie, ce qui signifiait le dépérissement. Le médecin grec Hippocrate l'a décrite comme une infection pulmonaire et a défini ses symptômes comme un amaigrissement, une toux et du sang dans les crachats qui conduisait progressivement à la mort. Il faut savoir qu’on en mourait encore beaucoup au 20eme siècle, emportant ainsi Chopin, Kafka ou encore Tchechov.

JOURNÉE MONDIALE DE LA TUBERCULOSE

  • En commémoration de ce fameux jour où le Dr Koch a annoncé sa découverte
  • Conçu pour sensibiliser le public à l'épidémie mondiale de tuberculose, en cherchant à encourager l'engagement de tous pour arrêter la tuberculose
  • Première journée mondiale de la tuberculose en 1982, avec une occurrence annuelle depuis 1997 avec un thème dédié chaque année
  • Thème pour 2018 est "Avis de recherche pour chefs de file : pour un monde exempt de tuberculose"

Tuberculose : contagion et transmission de la maladie

Infographie faits et chiffres marquants de la tuberculose, une infection souvent latente, très contagieuse ; 480000 cas de multirésistance aux antibiotiques déclarés dans le monde

Sanofi est un partenaire clé de la santé publique engagé dans la lutte contre la tuberculose

Sanofi s'est engagé dans la lutte contre la tuberculose à partir des années 1950, lorsque les rifamycines, pierre angulaire du traitement antituberculeux, ont été isolées (à l’origine par Gruppo Lepetit devenu Sanofi). Aujourd'hui, Sanofi est à l'avant-garde de la conception de nouvelles options de traitement contre la tuberculose. L'un des principaux domaines d'intervention est la prévention, en particulier à travers le traitement de la tuberculose latente. Sanofi travaille avec des partenaires externes pour raccourcir la durée du traitement de la tuberculose latente et active.