Take My Hand en Ukraine

Le Projet “Mont Goverla”

Par beau temps, en juillet dernier, 12 adolescents atteints de diabète ont escaladé Goverla, la plus haute montagne d’Ukraine, à 2 061 mètres. Leur objectif ? Prouver à tous, et surtout à eux-mêmes, que la maladie ne les empêchera pas de relever de nouveaux défis. Nos collaborateurs ont marché à leurs côtés pour soutenir ces jeunes alpinistes alors qu’ils se dirigeaient vers le sommet.

Témoignages

Un jeune homme témoigne au sujet du diabète
BOGDAN, 16 ANS

Pouvez-vous décrire le jour où votre diabète a été diagnostiqué ?

De jeunes enfants témoignant sur le diabète
LUBOMYR, 6 ANS

Que représente pour vous le diabète ?

Une jeune femme témoignant sur le diabète
YAROSLAVA, 15 ANS

Comment vivez-vous avec le diabète ?

Le diabète en Ukraine

En Ukraine, près de 1,3 million de personnes sont officiellement recensées comme diabétiques. Toutefois, ce chiffre est trois fois plus élevé, car beaucoup de personnes ignorent qu’elles sont atteintes de cette maladie. Au cours des 15 dernières années, le nombre de personnes auxquelles on a diagnostiqué un diabète en Ukraine a doublé. L’incidence de cette maladie est plus élevée dans les villes, comme cela est d’ailleurs le cas partout dans le monde.

Le diabète est une maladie complexe causée par un déficit en insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Il existe le diabète de type 1 (insulinodépendant), une maladie auto-immune qui se déclare lorsque le système immunitaire s’attaque par erreur aux cellules pancréatiques qui produisent l’insuline et les détruit, et qui affecte le plus souvent les enfants et les adolescents, et le diabète de type 2 qui survient lorsque la quantité d’insuline produite par le corps est "insuffisante".

Environ 200 000 personnes sont atteintes de diabète insulinodépendant selon le ministère ukrainien de la Santé (chiffres de 2016) et près de 1,1 million de personnes atteintes de diabète de type 2 sont officiellement enregistrées en Ukraine.

Diagnostic : une étape essentielle

En Ukraine, à partir de 45 ans, tous les adultes devraient demander un dosage de leur glycémie (taux de sucre dans le sang) au moins une fois par an, car le diabète de type 2 peut être asymptomatique pendant de longues années. Malheureusement, dans ce pays, la plupart des cas de diabète de type 2 sont diagnostiqués lorsque les patients présentent déjà d’autres complications. Au moment du diagnostic, 26 % des patients ont en effet déjà développé une neuropathie ou un dysfonctionnement des nerfs, 17 % présentent une rétinopathie, c’est-à-dire une complication du diabète qui touche les yeux et 7 % une insuffisance rénale1.

Comment le diabète est-il perçu en Ukraine ?

En Ukraine, le diabète reste une maladie méconnue. Les enfants diabétiques ne sont pas toujours acceptés en maternelle ou dans les clubs sportifs par crainte des responsabilités que cela engendre. Les parents, et en particulier les mères, doivent donc souvent renoncer à leur activité professionnelle pour s’occuper de leurs enfants. L’État ne fournit aucune aide psychologique systématique aux familles, mais les hôpitaux proposent néanmoins des formations sur la prise en charge de la maladie pour apprendre aux patients à vivre avec leur diabète, c’est-à-dire à surveiller leur glycémie, à s’alimenter de manière adéquate, à faire de l’exercice, à prendre leurs médicaments, à se fixer des objectifs et à gérer leur stress. En revanche, les familles qui vivent dans des villages ou des petites villes sont souvent isolées et peuvent parfois présenter de profonds traumatismes psychologiques.

Engagement de Sanofi Ukraine

Pour mieux sensibiliser les personnes au diabète et soutenir les patients, Sanofi Ukraine coordonne un programme social de grande envergure dénommé « Act for Diabetes » qui propose plusieurs activités : enseignement, soutien au quotidien, amélioration du rôle des professionnels de santé et accès à une tribune pour des échanges et partages d’expérience. L’un des principaux projets de ce programme est le Concours national de dessins pour les enfants atteints de diabète, organisé depuis 2010 en partenariat avec l’Association ukrainienne d’endocrinologie. Cette année, 12 adolescents atteints de diabète ont par ailleurs gravi le mont Goverla, le plus haut sommet d’Ukraine, qui culmine à 2 061 mètres. Selon les parents, cette aventure a eu un impact positif sur le bien-être de leurs enfants et leur a appris à mieux gérer leur maladie.

La priorité numéro un de Sanofi en Ukraine est de permettre aux personnes diabétiques de se regrouper, de les aider à communiquer entre elles et de leur donner les moyens de changer leur vie.

Ukraine : Faits & Chiffres

Infographie et chiffres clés sur le diabète en Ukraine
Infographie et chiffres clés sur le diagnostic du diabète en Ukraine
Infographie et chiffres clés sur la page Facebook Sanofi Ukraine
Infographie et chiffres clés sur les principales causes de mortalité en Ukraine
Infographie et chiffres clés sur la population en Ukraine
Infographie et chiffres clés sur les salariés en Ukraine
Plusieurs mains jointes

Sanofi en Ukraine

Quelques initiatives

Références

  1. http://www.health-medix.com/articles/liki_ukr/2014-01-13/lects_2.pdf