Social network
Solutions de santé
Solutions de santé

Solutions de santé

 

Vaccins

Faire reculer les maladies

Il y a un siècle, les maladies infectieuses étaient la principale cause de mortalité dans le monde, même dans les pays les plus développés. Aujourd’hui, à l’exception de l’assainissement de l’eau à grande échelle, aucune intervention de santé publique n’a eu un impact comparable à celui de la vaccination dans la lutte contre les maladies infectieuses et la réduction des taux de mortalité. En effet l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l’immunisation sauve chaque année entre deux et trois millions de vies dans le monde entier.

A ce titre la poliomyélite est un exemple emblématique. Depuis le lancement en 1988 de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (GPEI) par l’Organisation mondiale de la Santé, le Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC ; Centres de contrôle et de prévention des maladies) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), plus de 2,5 milliards d’enfants ont été vaccinés. L’incidence mondiale de la poliomyélite a été réduite de 99 %. C’est ainsi qu’on estime à 10 millions le nombre de personnes qui - sans vaccin - auraient été paralysées.

Au-delà de son efficacité, la prévention par la vaccination est la plus rentable des interventions de santé publique. L’investissement dans la vaccination se traduit par une réduction des coûts incombant aux systèmes de santé, notamment dans les pays émergents.

 

Comprendre la vaccination

La vaccination consiste en l’administration d’une bactérie, d’un virus ou d’une molécule non pathogène afin de provoquer la production d’anticorps destinés à lutter contre la maladie dans le cas où celle-ci attaquerait l’organisme. L’immunisation en est le résultat.

 

 

Les vaccins, notre expertise

Chiffres clés Vaccins

 

Lutter contre la dengue

Sanofi Pasteur a commencé il y a plus de 20 ans à développer un vaccin contre la dengue pour répondre aux importants besoins de santé publique non satisfaits en Amérique latine et en Asie, où la dengue est endémique. Ce vaccin a été le premier à être approuvé en 2015.
Pour en savoir plus : dengue.info (en anglais).

La dengue est une maladie transmise par les moustiques. Également surnommée “grippe tropicale”, elle est caractérisée par de fortes fièvres, d’intenses douleurs articulaires et musculaires, et de terribles céphalées. Les cas les plus graves peuvent provoquer une fièvre hémorragique, une pathologie potentiellement mortelle qui nécessite une hospitalisation.

La moitié de la population mondiale, soit 3,9 milliards de personnes, vit dans des pays à risque et selon l’OMS, 390 millions de personnes sont touchées chaque année. Notre vaccin contribuera à l’objectif de l’Organisation mondiale de la Santé de réduire, en 5 ans, de 50% la mortalité et de 25% la morbidité liée à la dengue.

 

Tout près de l’éradication de la poliomyélite

Nous sommes également engagés dans la lutte contre la poliomyélite. Depuis plus de 20 ans, Sanofi Pasteur est partenaire de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (voir ci-dessus) et, fournit des vaccins antipoliomyélitiques oraux (VPO) et injectables inactivés (VPI). Grâce à cette initiative, le nombre de pays touchés par l’épidémie de poliomyélite est passé de plus de 125 en 1988 à deux aujourd’hui.

“Nous nous trouvons à 5 000 km de Marcy-l’Étoile, où nos collègues s’activent à produire des doses et, en bout de ligne, je viens d’administrer deux gouttes d’OPV (vaccin polio oral) à un enfant, un nouveau-né. C’était émotionnellement très très fort. Je suis très content et très fier” raconte David après avoir vacciné un bébé lors de son voyage au Cameroun. David a travaillé pendant 16 ans à la fabrication des IPV (vaccin polio inactivé injectable) sur le site de Marcy-l’Étoile, à proximité de Lyon, en France.

Le Dr Joël Calmet, Directeur, Communication médicale et scientifique de Sanofi Pasteur, témoigne également de sa fierté :

 

 

Lutter contre Zika

Au vu de notre réussite en matière de développement de vaccins et à la suite de la déclaration de l’OMS selon laquelle le virus Zika constituait une urgence sanitaire mondiale, nous avons annoncé début 2016 le lancement d’un projet de Recherche et Développement sur un vaccin destiné à la prévention de la maladie à virus Zika. Afin de parvenir à la concrétisation de ce projet, nous puisons dans notre vaste expérience en matière de développement de vaccins destinés à lutter contre des virus similaires, comme la fièvre jaune, l’encéphalite japonaise et la dengue.

Le Dr Nicholas Jackson, Directeur de recherche, Sanofi Pasteur, s’explique sur la course engagée contre le virus Zika : “Nous avons des équipes et les technologies en interne, nous disposons d’une surveillance permanente dans les pays concernés, nous possédons un réseau mondial de collaborateurs, de scientifiques et de cliniciens. Cela nous donne une longueur d’avance pour découvrir des technologies efficaces.”

 

Rendre la vaccination accessible au plus grand nombre

Chez Sanofi, nous sommes convaincus que les initiatives en faveur de la vaccination lancées par la société civile sont essentielles dans la lutte contre les maladies.

L’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI ; Global Alliance for Vaccines and Immunization) en est le parfait exemple. Établie en 2000 par la Fondation Bill et Melinda Gates, la Banque mondiale, l’OMS, l’UNICEF et des fabricants de vaccins (dont Sanofi Pasteur), l’Alliance s’engage à soutenir des programmes d’immunisation et à accélérer l’introduction de nouveaux vaccins.

 

A travers le temps

Les travaux de Louis Pasteur ont permis le développement des premiers vaccins, notamment celui contre la rage. Créer des vaccins, c’est une des vocations de Sanofi Pasteur dont l’histoire est jalonnée d’innovations.

 

Accéder à l'histoire des vaccins