Il y a un peu moins de dix ans, l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (IMEP) était en passe d’atteindre son objectif. La polio sauvage endémique ne circulait plus que dans deux pays (l’Afghanistan et le Pakistan) et un plan précis d’éradication avait été élaboré, ce qui laissait entrevoir la lumière au bout du tunnel.

Mais depuis 2020, la COVID-19, les troubles civils et les guerres ont aggravé la situation. Là où les infrastructures sanitaires étaient déjà saturées, les efforts se sont relâchés. La polio a même fait sa réapparition dans les pays développés. En vue d’éradiquer la polio une bonne fois pour toutes, l’IMEP a lancé une nouvelle stratégie1 à horizon 2026.

On ne doit pas s’habituer à vivre avec la polio

« Nous sommes à un moment critique de l’éradication de la polio », déclare Dominika Kovacs, Directrice de la Franchise Vaccins polio, coqueluche et Hib. « On ne peut pas continuer comme ça. Si on ne fait rien, des personnes du monde entier pourraient finir par se résigner à perdre un proche ou à le voir paralysé, alors que cela aurait pu être évité. Elles pourraient se détourner de la vaccination infantile avant même que la maladie ne soit éradiquée. Ce serait dramatique pour les familles et les communautés, et catastrophique pour la santé publique mondiale. »

Qu’est-ce qui nous préoccupe tant ?

Tant qu’une personne est infectée par un poliovirus, le monde entier est en danger. D’autant que la polio est réapparue dans des régions où elle avait déjà été éradiquée :

  • L’Afrique a été déclarée exempte de polio sauvage en 2020, mais en 2021, un poliovirus sauvage est apparu au Malawi et a engendré quatre autres cas au Mozambique.2
  • L’invasion de l’Ukraine par la Russie début 2022 a perturbé la vaccination, dont les taux étaient déjà faibles, et accru le risque d’épidémie majeure dans ce pays aujourd’hui en guerre.3
  • Au Royaume-Uni, une analyse des eaux usées a révélé la présence d’un poliovirus à Londres.4
  • Pour la première fois depuis plus d’une décennie, un poliovirus se propage dans un comté de New York où les taux de vaccination sont inférieurs au niveau recommandé (80-90 %).5,6

Bien que les épidémies présentent des caractéristiques et des causes différentes, elles démontrent toutes à quel point la lutte contre la polio est fragile si nous ne l’éradiquons pas une bonne fois pour toutes.

Alors, comment éradiquer définitivement la polio ? Si toutes les nouvelles stratégies de l’IMEP sont essentielles, certaines se démarquent.

Trois stratégies susceptibles de mettre fin à la polio

1. Déclarer l’état d’urgence

Les États du monde entier ont déclaré l’état d’urgence pour lutter contre la COVID-19. Pourquoi ne pas faire de même pour la polio ?

« Le degré impressionnant d’attention et de ressources qui a été accordé à la COVID pourrait clairement contribuer à éradiquer la polio », explique Mme Kovacs. D’ailleurs, les infrastructures et réseaux cliniques initialement créés pour lutter contre la polio ont été utilisés dans le cadre des programmes de surveillance et de vaccination contre la COVID-19 ; il serait donc logique de réaffecter ces ressources à leur objectif d’origine.« Dans le cas de la polio, la solution est entre nos mains : nous disposons de vaccins extrêmement efficaces. S’ils sont administrés et utilisés correctement, les vaccins contre la polio peuvent protéger près de 100 % de la population tout au long de la vie. L’éradication est à portée de main, alors allons-y ! »

Théo Curin

« On ne peut pas continuer comme ça, sinon les gens pourraient finir par se résigner à perdre un proche ou à le voir paralysé, alors que cela aurait pu être évité. »

Dominika Kovacs
Directrice de la Franchise Vaccins polio, coqueluche et Hib

2. Cibler les enfants « zéro dose »

La vaccination contre la polio est d’ores et déjà intégrée à de nombreux services de santé, mais entre 2019 et 2021, la vaccination infantile de base a baissé de 5 %.7 Dans les régions dépourvues de programmes de vaccination, bon nombre d’enfants ne reçoivent aucun vaccin de base. Ce sont ces enfants « zéro dose »8 que nous devons cibler.

Afin de remédier à cette situation, l’IMEP envisage des solutions alternatives. L’une d’elles consiste à intégrer la vaccination aux services publics de base, au même titre que l’eau potable et l’assainissement. 

« Cette approche pourrait être un investissement à long terme en vue de combler les failles des infrastructures de santé publique. Elle serait aussi rentable, puisqu’elle contribuerait à protéger contre la polio et d’autres maladies », explique Mme Kovacs.

La vaccination de tous les enfants sans exception est plus complexe que jamais et requiert des partenariats coordonnés entre les ONG, les pouvoirs publics et le secteur privé. C’est pourquoi la mise en œuvre de la stratégie de l’IMEP nécessitera de prioriser et de s’adapter à l’échelle régionale, nationale et locale. La difficulté sera de gérer les particularités de chaque environnement.

3. Maximiser le rôle des vaccins anti-polio inactivés

Les services de santé publique doivent disposer des bons vaccins, en quantité suffisante et au bon moment. 

  • L’IMEP a investi dans de nouveaux vaccins à poliovirus oraux afin de limiter le risque d’épidémie due à des poliovirus circulants dérivés d’une souche vaccinale (PDSVc).1 Pour en savoir plus sur les PDSVc, nous vous invitons à lire l’article Upshot de l’année dernière.
  • L’OMS souligne l’importance cruciale d’utiliser des vaccins antipoliomyélitiques inactivés (VPI) dans le cadre des programmes de vaccination systématique. Ils peuvent être administrés seuls ou combinés à d’autres vaccins pédiatriques de base (ex. vaccins hexavalents protégeant également contre la coqueluche, le tétanos, la diphtérie, Hib et l’hépatite B).9
  • De solides partenariats mondiaux en matière d’approvisionnement et de distribution durables et fiables de tous les vaccins permettront de garantir l’éradication définitive de la polio.

Nous avons fourni plus d’un milliard de doses de vaccins contenant un VPI depuis l’homologation de la nouvelle version. Cela fait 40 ans que nous fournissons le VPI seul et, depuis 2012, il est inclus dans les vaccins hexavalents que nous distribuons à travers le monde.

Notre objectif est que chaque population de la planète soit vaccinée contre la polio à hauteur de 80-90 % avec des vaccins anti-polio inactivés tous les ans, y compris pendant un certain temps après l’éradication, de sorte que le poliovirus ne puisse plus jamais réapparaître par surprise.  

En savoir plus sur l’éradication de la polio

Poliomyélite

Éradiquons la polio au Nigéria

L'Initiative Mondiale pour l'Éradication de la Poliomyélite (en anglais)

Références

  1. World Health Organization, Global Polio Eradication Initiative (2021) Polio Eradication Strategy 2022-2026 Executive Summary. Accessed September 2022
  2. Global Polio Eradication Initiative (2021) Where We Work: Malawi. Accessed September 2022
  3. American Society for Microbiology (2022) Press release: Polio Outbreak Risk Increases in Western Ukraine as War Ensues. Accessed September 2022
  4. UK Government (2022) Expansion of polio sewage surveillance to areas outside London. Accessed September 2022 
  5. New York Times (2022) New York may Face ‘Tip of the Iceberg’ with Polio, Health Chief Says. Accessed September 2022
  6. Global Polio Eradication Initiative (2022) Updated statement on report of polio detection in United States. Accessed September 2022
  7. World Health Organization (2022) COVID-19 pandemic fuels largest continued backslide in vaccinations in three decades. Accessed September 2022
  8. Gavi, The Vaccine Alliance (2021) Vaccines Work: The Zero Dose Child: Explained. Accessed September 2022
  9. World Health Organization (2022) Immunization, Vaccines and Biologicals. Accessed September 2022

Vidéo – références

  1. World Health Organization (WHO) Polio Case Count - https://extranet.who.int/polis/public/CaseCount.aspx. Accessed October 2022
  2. World Health Organization (WHO) Global Wild Poliovirus 2016 - 2022 - https://polioeradication.org/wp-content/uploads/2022/09/weekly-polio-analyses-WPV-202200920.pdf. Accessed October 2022
  3. World Health Organization (WHO) Global Circulating Vaccine‐derived Poliovirus (cVDPV) - https://polioeradication.org/wp-content/uploads/2022/09/weekly-polio-analyses-cVDPV-20220920.pdf. Accessed October 2022

MAT-GLB-2204372 v1.0 10/2022
Octobre 2022