Rêvons grand : les vaccins nous protègent

Photo : Georgia et Sienna, Londres (Royaume-Uni)

Cela fait plus d’un siècle que les vaccins de Sanofi protègent des millions de personnes.

Les vaccins nous protègent. Ils nous aident à combattre les maladies et nous permettent d’envisager un avenir plein d’espoir. Ils nous donnent la possibilité d’apprécier les plaisirs simples de la vie et de rêver grand.

D’innombrables personnes protégées, autant de rêves réalisés.

Dans ce premier épisode de #VaccinesForDreams, nous avons demandé à Georgia, éducatrice périnatale à Londres (Royaume-Uni), de nous confier ses rêves pour l’avenir.

 

Quel est mon rêve ?

L’histoire de Georgia

 

Lorsque j’étais enfant, je passais ma matinée du samedi à regarder des dessins animés de super-héros. Plus tard, je voulais ressembler à Lois Lane®. Je pense que c’est ce qui m’a donné envie de travailler dans le journalisme. C’était une femme forte, pleine de volonté et de détermination. Je voulais être comme elle.

En parallèle, je ressentais un fort instinct maternel et je savais que je voulais fonder une famille. Je m’imaginais mariée à 22 ans, enceinte à 24 ans, avec deux enfants et sept animaux de compagnie. Aujourd’hui, j’y suis parvenue : j’ai une carrière et une famille, mais aucune des deux n’est exactement comme je l’avais imaginée. Heureusement, je n’ai pas sept animaux de compagnie !

Le chemin a été semé d’embûches. J’ai attrapé la méningite quand j’étais petite, ce qui a provoqué une perte d’audition importante. Je suis totalement sourde de l’oreille droite et malentendante de l’oreille gauche. Ça n’a pas été facile à l’école, je ne me sentais pas souvent à ma place. J’ai eu une révélation lors de ma dernière année d’études, lors d’un cours sur le bouddhisme. J’ai été attirée par son but ultime : être heureux. J’ai compris que rien d’autre n’avait d’importance. La manière dont j’envisageais mes rêves pour l’avenir a changé : au lieu de souhaiter des choses ordinaires, tout ce que je voulais, c’était être heureuse.

Georgia tenant affectueusement dans ses bras sa fille Sienna, nouveau-née

« À la naissance de chacun de mes trois enfants, mes rêves ont évolué. »

Georgia, à la naissance de son troisième enfant, Sienna
Éducatrice périnatale à Londres (Royaume-Uni)

C’est lorsque j’ai donné la vie que je suis devenue qui je suis vraiment. Je me suis sentie plus forte, même en ayant traversé une fausse couche. J’ai compris que ce sentiment indescriptible conféré par la naissance d’un enfant était indispensable à mon bonheur. J’ai alors décidé de changer de carrière, j’ai quitté mon travail de journaliste à Londres et j’accompagne aujourd’hui d’autres parents pour qu’ils ressentent cette même émotion lors de la naissance de leur enfant.

Mon rêve ? Que les nouveaux parents soient bien informés avant la naissance afin qu’ils puissent prendre les meilleures décisions pour eux. Nous vivons dans une période de peur. Les femmes ont souvent peur de l’accouchement, mais si chacune d’elle l’appréhende avec sérénité, confiance et contrôle, c’est bénéfique pour toute la famille.

Je suis passionnée par mon travail. Il est extrêmement épanouissant.

Ce dont je rêve pour mes enfants ? Qu’ils soient heureux, en sécurité et qu’ils profitent des plaisirs simples de la vie. Je rêve de les élever avec des racines, pour qu’ils sachent que la porte de la maison leur sera toujours grande ouverte et qu’ils n’oublient pas d’où ils viennent ; et des ailes, pour qu’ils prennent leur envol et explorent de nouveaux horizons. »

Lois Lane® : Marque déposée de DC Comics

Vous aimerez également

Votre santé: vaccins

Upshot : tout ce que vous devez savoir sur les vaccins

Qu’est-ce que l’immunisation ?