Compensations

Rémunérations

  1. Accueil
  2. Investisseurs
  3. Gouvernement d'entreprise
  4. Rémunérations

Rémunérations des dirigeants mandataires sociaux

Engagements pris au bénéfice des dirigeants mandataires sociaux

Jean-François Dehecq a été nommé Président d'Honneur de Sanofi le 17 mai 2010.

Rémunération en actions

La rémunération en actions constituée par les plans d’options de souscription et les plans d’actions de performance, qui vise à aligner les objectifs des salariés avec ceux des actionnaires et à renforcer le lien des salariés avec le Groupe, est une compétence réservée au Conseil d’administration en droit français. En 2011, le Conseil d’administration a profondément remanié sa politique de rémunération en actions. Pour limiter l’effet dilutif pour les actionnaires, le Conseil d’administration s’oriente désormais principalement vers des attributions d’actions de performance excepté pour un cercle restreint de dirigeants qui pourrait continuer à recevoir des options. Selon cette politique remaniée, quel que soit le bénéficiaire, toute option ou action de performance attribuée par le Conseil d’administration sera intégralement subordonnée à la réalisation de conditions de performance sur plusieurs exercices, comme cela a notamment été le cas pour les plans mis en place par le Conseil d'administration le 5 mars 2014 qui sont soumis à deux critères internes de performance basés sur le Résultat Net des Activités et le Rendement des Actifs (Return On Assets, ROA), et à un troisième critère externe (Total Shareholder Return par rapport à un panel de sociétés pharmaceutiques) pour l’attribution au Directeur Général. Le Conseil d'administration s'engage à rendre compte à ses actionnaires du niveau d'atteinte de ces conditions lors de la publication des rapports annuels de Sanofi (document de référence et U.S. Form 20-F).

Pour plus d'informations concernant la politique de rémunération en actions du Conseil d’administration, il convient de se référer aux documents ci-après :

2017

2016

2015