La lutte contre la falsification de médicaments

Le médicament n'est pas un produit comme les autres

Sans contrôle des laboratoires et des autorités de santé, ces produits n’offrent aucune garantie de qualité, de sécurité ou d’efficacité thérapeutique et peuvent mettre en danger la vie des patients.

Un médicament falsifié, qu'est-ce que c'est ?

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les produits médicaux « falsifiés » sont ceux « dont l’identité, la composition ou la source est représentée de façon trompeuse, que ce soit délibérément ou frauduleusement. »

La falsification de médicaments ne connait pas de frontière et affecte tous les pays, les patients de toutes les tranches d’âge, tous les domaines thérapeutiques, les médicaments humains, les vaccins et aussi les médicaments vétérinaires. Le trafic de faux médicaments est une activité encore très peu punie, qui génère des profits considérables pour les organisations criminelles nationales et internationales impliquées.

De vrais risques pour votre santé

Les produits médicaux falsifiés peuvent être nocifs pour la santé et c’est une pratique illégale. Ils peuvent entraîner l’échec d’un traitement, avoir des effets nocifs voire être potentiellement mortels pour les patients qui les consomment.

On estime que 1 produit médical sur 10 dans les pays à faible et moyen revenu sont de qualité inférieure ou falsifiés<sup>1</sup>
Le trafic de produits de santé falsifiés est 10 à 20 fois plus rentable que le trafic d'héroïne<sup>2</sup>
Une industrie de 200 milliards de dollars US par an<sup>3</sup>
Plus de 90 % des pharmacies en ligne sont supposées illicites<sup>4</sup>

(1) WHO, Global Surveillance and Monitoring system, 2017; (2) IRACM and Interpol, 2020; (3) Almost New Zealand or Greece GDP - IRACM, 2020; (4) NABP and ASOP EU, 2020.

Comment luttons-nous contre la falsification ?

famille préparant les valises pour un voyage

Sanofi est engagé à garantir l’intégrité et la traçabilité de ses produits, tout en menant une lutte active contre la falsification de médicaments. 

Depuis sa création en 2008, son Laboratoire central d’analyse des contrefaçons a répertorié plus de 43 000 produits suspects. 

Pour mener cette lutte, Sanofi :

  • collabore avec les autorités locales et les organisations professionnelles pour sensibiliser les professionnels de santé et les patients au danger des médicaments falsifiés ;
  • coopère avec les autorités judiciaires et de santé, les douanes, les autorités et les autres groupes de santé dans le cadre de saisies de produits potentiellement dangereux, de la fermeture d’ateliers clandestins et de sites internet vendant de faux médicaments ;
  • développe des solutions innovantes pour protéger et garantir l’authenticité de nos produits.

Les bonnes pratiques à suivre pour vous protéger

L’examen visuel

Un médicament falsifié est difficile à détecter. Certains produits médicaux falsifiés sont visuellement identiques aux produits authentiques et sont très difficiles à détecter. Cependant, il est recommandé de :

  • examiner le conditionnement pour contrôler l’aspect et l’état des produits ;
  • vérifier les dates de fabrication et de péremption, en s’assurant que les dates sur le conditionnement extérieur correspondent à celles figurant sur l’emballage intérieur ; 
  • s’assurer que le médicament ait un aspect correct, qu’il ne soit pas décoloré, dégradé ou qu’il n’ait pas une odeur inhabituelle ;
  • et, au moindre doute (effet du traitement ou conditionnement inhabituels, fautes d’orthographe dans la notice, etc.), prendre conseil auprès de votre pharmacien le plus vite possible, et surtout en cas d’achat de médicaments sur Internet.

Ce qu'il faut savoir avant d'acheter sur les pharmacies ou sites en ligne

Une quinzaine de pays européens ont autorisé la vente de médicaments de pharmacies sur Internet dans le but de faciliter l'accès des patients aux médicaments. Cependant, un grand nombre de sites Internet opèrent en toute illégalité, proposant sans ordonnance des médicaments normalement vendus sur prescription, et vendant des produits non approuvés ou falsifiés.

Les pharmacies en ligne ne sont pas toutes illégales, il est essentiel de pouvoir les repérer.

Assurez-vous que vous :

  • Achetez vos médicaments sur les pharmacies en ligne officielles de votre pays. Les autorités de santé publient les listes des e-Pharmacies autorisées. En Europe, les pharmacies en ligne doivent afficher le logo commun à tous les États membres de l’Union Européenne.
  • Méfiez-vous des sites Web qui vendent des médicaments sur ordonnance sans demander la prescription (selon les pays), et qui proposent une prescription sans examen médical. Un questionnaire ne suffit pas.
  • Restez vigilant quant aux renseignements personnels et médicaux que vous communiquez au site.

Préparez votre voyage

Dans certaines régions du monde, les médicaments falsifiés peuvent infiltrer les circuits de distribution officiels (pharmacies, dispensaires, etc.) ou illicites (marchés de rue, etc.). Protégez-vous en préparant votre voyage.

Avant votre séjour

Préparez votre trousse de voyage et prenez la quantité de médicaments nécessaire à la durée de votre déplacement, sans omettre les prescriptions médicales.

Pendant votre séjour

En cas de problème de santé, consultez un médecin (liste disponible dans les ambassades) avant tout achat de médicament qui doit s’effectuer uniquement dans les circuits officiels de distribution.

marché en Afrique

Lutter contre la falsification des médicaments en Afrique

Une nouvelle étude montre que les Africains considèrent ne pas être suffisamment informés des dangers que présentent les médicaments falsifiés.

Faux médicaments : Quels sont les vrais dangers ?

Conseils pour les voyageurs

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK