L'histoire de Paulo

Dans ce troisième et dernier récit pour célébrer notre communauté LGBTQIA+ durant le mois des Fiertés 2021, Paulo Pires, originaire du Brésil, nous raconte les difficultés de s’installer dans un nouveau pays en tant qu’homme noir et homosexuel.

1. Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées lors de votre coming out au travail ?

Assumer son homosexualité dans une nouvelle entreprise ou même dans une nouvelle équipe peut s’avérer très stressant. Il me faut toujours du temps pour apprendre à connaître mon nouvel environnement et les personnes qui m’entourent avant de me sentir pleinement en sécurité et en confiance pour partager cette part importante de mon identité.

Dans ma vie professionnelle, j’ai connu des situations où je ne me sentais pas libre de m’assumer tel que je suis. Sur le coup, je ne me rendais pas compte à quel point cela me blessait et m’empêchait de m’intégrer pleinement. C’est pourquoi il est essentiel que les entreprises soutiennent l’inclusion des minorités et de la communauté LGBTQIA+. Un environnement bienveillant et favorable peut avoir une influence très positive sur notre perception du lieu de travail.

2. Comment se sont passés votre départ du Brésil et votre installation en France ?

Mon départ du Brésil et mon installation en France ont été une véritable opportunité, mais il a aussi fallu que je jauge mon nouvel environnement avant de pouvoir m’assumer tel que je suis. Sans compter qu’il y a peu de personnes de couleur au bureau, ce qui était aussi intimidant au début.

Beaucoup de mes nouveaux collègues me parlaient des « belles femmes brésiliennes » et intérieurement, j’avais envie de répondre « Vous savez… Les garçons ne sont pas mal non plus ! ».

Avec le temps, je me suis senti de plus en plus libre d’assumer mon homosexualité et d’être moi-même ; ça a été un vrai soulagement et ça m’a donné confiance en moi.

3. Selon vous, quels sont les petits gestes qui font la différence au quotidien ?

Les gens sous-estiment à quel point les petites attentions peuvent faire une différence en matière d’intégration au travail. Des gestes simples qui montrent que vous vous souciez des minorités, comme une bannière « Pride Plus » dans votre signature d’e-mail ou un autocollant du drapeau des fiertés sur votre ordinateur portable. Parler librement de ces questions peut être un excellent moyen de montrer que les personnes sont solidaires et favorables à l’inclusion au sein de l’entreprise.

Aussi, n’ayez pas peur d’en parler. Ce n’est pas un secret ou un sujet à ne pas aborder. Si vous rencontrez quelqu’un dont vous vous sentez proche, une personne respectueuse et ouverte, celle-ci sera probablement très heureuse d’en discuter avec vous.

Vous pouvez aussi être un·e allié·e pour la communauté LGBTQIA+, au sein ou en dehors de l’entreprise. Vous pouvez rejoindre des groupes d’employé·e·s existants, comme le groupe « Pride Plus » chez Sanofi, ou des initiatives locales qui favorisent la diversité et l’inclusion. Vous serez toujours le ou la bienvenu·e !

4. Comment pouvons-nous encore améliorer l’inclusion chez Sanofi ?

En donnant à chacun la possibilité de suivre une formation D&I pour comprendre ce que cela implique et l’importance de l’inclusion pour les personnes issues des minorités ainsi que pour l’entreprise dans son ensemble. Et en améliorant la communication sur les initiatives et les groupes existants, auxquels les personnes peuvent se joindre et contribuer, ou dont elles peuvent simplement être informées.

5. Quel serait votre message pour les salarié·e·s LGBTQIA+ de Sanofi ?

C’est le moment idéal pour célébrer et se souvenir de notre parcours et de nos avancées en tant que communauté. Nous existons, nous sommes nombreux, alors ne vous sentez pas seul·e. Ensemble, nous sommes plus forts !