Zoom sur une cellule cancéreuse

L’engagement de Sanofi en oncologie

Nous sommes tous susceptibles, au cours de notre vie, d’être affectés d’une façon ou d’une autre par le cancer -- la deuxième cause de mortalité dans le monde1. Forts de notre riche héritage en oncologie, nous comprenons le fardeau considérable que représente le cancer pour les patients et leurs proches. 

Portrait de Danielle Kirzeder, une patiente

Danielle, myélome multiple, États-Unis

Danielle, une patiente des États-Unis, est l’une des sources d’inspiration des actions que nous menons. À 46 ans, après une consultation chez le médecin pour des douleurs dans la hanche et la jambe, Danielle a appris qu’elle était atteinte d’un myélome multiple. 

« Je ne savais honnêtement pas comment réagir. C’est tout simplement quelque chose que l’on n’a jamais envie d’entendre », explique-t-elle.  « Mais je voulais savoir comment vaincre cette maladie, savoir ce qu’il fallait faire pour surmonter cette épreuve. »  

L’histoire de Danielle: Déterminée à vivre ma vie

Le myélome multiple est la deuxième forme la plus fréquente de cancer du sang2, et touche plus de 138 000 personnes dans le monde3. Caractérisé par des périodes de rechute et de rémission, c’est un cancer difficile à traiter et incurable.  

Dans l’année qui a suivi son diagnostic, Danielle a subi trois cycles de chimiothérapie à fortes doses,  comportant des perfusions continues pendant quatre jours, et deux transplantations de cellules souches.  Elle a dû arrêter de travailler et ne parvenait plus à accomplir certaines activités qu’elle tenait pour acquises, comme faire le ménage et les courses. 

« Il y a toujours dans la vie des épreuves à traverser. Certaines sont plus difficiles à surmonter que d’autres », indique Danielle. « Pourtant il faut bien s’y résoudre, parce qu’il y en aura d’autres à traverser. »  

Danielle se bat toujours contre son myélome, mais elle est bien déterminée de ne pas le laisser  définir sa vie. Elle a repris son travail et les activités qui la rendent heureuse comme lire et jardiner. 

« Je regarde vers l’avant et  mon avenir est radieux », déclare Danielle. « Oui, j’ai un myélome multiple, mais j’ai aussi une vie et je veux la vivre. »   

Déterminés à venir en aide aux patients comme Danielle, nous avons réalisé des investissements significatifs dans notre franchise Oncologie. Notre portefeuille actuel de médicaments permet de traiter de nombreux types de cancer, comme les cancers de la peau, de la prostate, du poumon, du côlon et du sein. Notre portefeuille de développement compte pour sa part une douzaine de médicaments expérimentaux à différentes phases de leur développement clinique. 

Notre stratégie est de nous concentrer sur quatre catégories de cancer – peau, sang, sein et poumon. Nos recherches sont quant à elles axées sur deux approches : l’immuno-oncologie et l’oncologie moléculaire.  

En immuno-oncologie, nos recherches portent sur les mécanismes sous-jacents de la résistance aux immunothérapies, qui mobilisent le propre système immunitaire du patient pour combattre le cancer. Le système immunitaire est la première ligne de défense contre le cancer, mais les tumeurs développent des mécanismes hautement efficaces pour se soustraire à sa vigilance. Nous cherchons à inhiber l’aptitude des tumeurs à échapper au système immunitaire afin de lui redonner le pouvoir de s’attaquer  aux cellules cancéreuses.

En oncologie moléculaire, nous cherchons à développer des agents thérapeutiques ciblés qui exploitent les changements génétiques présents uniquement dans les cellules tumorales mais pas dans les cellules normales, ainsi que des médicaments qui agissent sur les tumeurs hormono-dépendantes et des modalités thérapeutiques permettant d’administrer les médicaments anticancéreux directement dans la tumeur, de manière à minimiser l’exposition systémique et d’épargner les tissus sains.  

Comme Danielle, plusieurs millions de patients dans le monde se battent contre le cancer et ont besoin de nouvelles options thérapeutiques. Leurs histoires nous motivent et nous inspirent, et renforcent notre détermination à faire avancer la recherche scientifique afin de développer des solutions pour les patients.   

Références

  1. Cancer. World Health Organization. Published September 12, 2018. Accessed April 2, 2019. 
  2. Kazandjian. Multiple myeloma epidemiology and survival: A unique malignancy. Semin Oncol. 2016;43(6):676-681. doi:10.1053/j/seminoncol.2016.11.004
  3. Cowan AJ, Allen C, Barac A, et al. Global Burden of Multiple Myeloma: A Systematic Analysis for the Global Burden of Disease Study 2016. JAMA Oncol. 2018;4(9):1221–1227. doi:10.1001/jamaoncol.2018.2128

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK