La médecine personnalisée pour tous : l’avenir de la lutte contre le cancer

Publié le: 3 février 2023
Le traitement contre le cancer a énormément progressé, mais le chemin à parcourir reste long. Malgré les avancées des chercheurs pour élucider les mécanismes génétiques et épigénétiques du développement tumoral et de l’évasion immunitaire, il subsiste trop de besoins non satisfaits. Ainsi, bien des patients atteints de cancers rares connaissent des évolutions moins favorables que ceux souffrant de formes plus courantes.1 Mais pourquoi ceux-là sont-ils ainsi laissés pour compte ?

La réponse est simple : le manque de traitements efficaces et de protocoles adaptés, moins d’essais cliniques et moins d’investissements dans le développement de médicaments.2,3 Même s’agissant de cancers pour lesquels il existe des traitements efficaces et ciblés, il reste des progrès à faire pour associer au bon patient la meilleure combinaison de traitements et la meilleure stratégie de combinaison.4

Valeria Fantin, Responsable Monde de la Recherche en oncologie chez Sanofi

Mais Valeria Fantin, Responsable Monde de la Recherche en oncologie chez Sanofi, est déterminée à combler ce fossé entre patients s’agissant de la prise en charge de leur cancer et à repousser les limites du possible. « Les malades du cancer, en particulier à un stade avancé, ne disposent que d’un nombre limité de fenêtres de tir et chacune est précieuse, » déclare Mme Fantin. « Il est impératif de se concentrer sur la médecine personnalisée, sur des stratégies de traitement adaptées au cancer spécifique de chaque patient, et non sur des thérapies généralisées. »

Les progrès technologiques, tels que le séquençage de l’ADN et de l’ARN ont permis aux chercheurs de recueillir des quantités massives de données et de comprendre plus en profondeur les mécanismes de la tumorigenèse. Grâce à des outils de calcul informatique, tels que l’intelligence artificielle et le machine learning, la communauté médicale peut désormais exploiter ces données et générer des informations qui lui permettent de personnaliser les traitements d’un nombre croissant de patients.

La stratégie de Valeria met donc l’accent sur l’investissement dans les partenariats et les technologies, afin d’accélérer le processus de découverte et de mise au point de médicaments. Elle travaille avec de grandes sociétés de biotechnologies équipées de plateformes technologiques d’avant-garde, afin de développer des thérapeutiques différenciées, ainsi que d’IA et autres outils de calcul informatiques pour accélérer la découverte et la mise au point de médicaments. Ces partenariats contribuent à intégrer les données relatives aux patients, aux maladies et les données cliniques pertinentes plus en amont dans le processus de découverte de médicaments et de mettre au point de nouveaux médicaments contre le cancer adaptés à certains groupes de patients spécifiques, et ce de manière plus rapide et plus efficace. 

Mais pour bâtir un avenir où la médecine personnalisée pourra être proposée à toute personne vivant avec un cancer, il faudra un engagement soutenu de la part des entreprises capables de transformer la science d’avant-garde en médicaments et des organismes gérant les essais cliniques, de même qu’il faudra faire en sorte que les partenariats avec ces entités se poursuivent. 

« Si l’on veut pouvoir continuer de faire de la médecine personnalisée une réalité, il faut plus de recherche translationnelle, d’essais cliniques et de collaborations, non seulement entre l’industrie et le monde universitaire, mais également avec les patients qui fournissent aux chercheurs les données essentielles à leurs travaux », poursuit Mme Fantin. « Chaque jour compte quand on vit avec un cancer, et nous devons donc faire tout notre possible pour développer des thérapies plus ciblées, susceptibles de s’inscrire dans le cadre de stratégies  thérapeutiques plus adaptées aux patients. »

En savoir plus

My Child Matters : Améliorer la survie des enfants atteints d’un cancer dans les pays en développement

Références

  1. Sharifnia T, et al. Emerging Opportunities for Target Discovery in Rare Cancers. Cell Chem Biol. 2017 Sep 21; 24(9): 1075–1091.
  2. Blay J et al. The value of research collaborations and consortia in rare cancers. Lancet Oncol. 2016;17:e62–e69. 
  3. Panageas KS. Clinical trial design for rare cancers: why a less conventional route may be required. Expert Rev Clin Pharmacol. 2015;8:661–663.
  4. Lopez JS and Banerji U. Combine and conquer: challenges for targeted therapy combinations in early phase trials. Nat Rev Clin Oncol. 2017 Jan; 14(1): 57–66.