Climate Change

Impact du changement climatique sur la santé

Les restrictions massives de déplacements et d’activités commerciales et industrielles —destinées à ralentir la pandémie de coronavirus — ont considérablement réduit les taux de pollution atmosphérique dans le monde1. Mais lorsque la pandémie sera terminée et que l’activité économique reprendra, nous nous retrouverons là où nous en étions avant cette pandémie : confrontés à l’imminence d’une crise climatique pouvant exacerber les enjeux de santé dans le monde.

Parmi ces enjeux, on compte les décès causés directement par les inondations ou les vagues de chaleur mais aussi des taux plus élevés de maladies à transmission vectorielle ou de cancers de la peau, dus à l’amincissement progressif de la couche d’ozone. Il ne faut pas sousestimer non plus des impacts plus difficiles à mesurer, tels que les troubles mentaux liés aux migrations forcées.

« Un enfant né aujourd'hui vivra dans un monde plus chaud de 4 degrés en moyenne que celui de la période préindustrielle », selon la revue médicale The Lancet dans l’édition 2019 de son Compte à rebours sur la santé et le changement climatique, « ce qui menacera sa santé à toutes les étapes de sa vie, depuis l’enfance jusqu’au grand âge en passant par l’adolescence et l’âge adulte2. »

Il n’est pas facile de mesurer les effets sur la mortalité compte tenu de la difficulté de distinguer les facteurs liés au changement climatique des autres facteurs pouvant également avoir une influence sur la santé, comme l’urbanisation. Quoi qu’il en soit, en 2018, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estimait qu’entre 2030 et 2050, l’accélération du changement climatique sous l’effet des activités humaines et en particulier de l’utilisation des combustibles fossiles, pourrait entraîner environ 250 000 décès supplémentaires par an3 : 38 000 dus à l’exposition à la chaleur des personnes âgées, 48 000 dus à la diarrhée, 60 000 dus au paludisme et 95 000 à la malnutrition.

L’OMS estime que le coût des dommages directs pour la santé se situera entre 2 et 4 milliards de dollars (US$) par an. Selon les experts, il importe de collaborer pour comprendre les effets plus larges du climat sur la santé et éventuellement développer des stratégies pour y remédier.

« Ce qui m’a le plus frappé, c’est l’ampleur des effets », indique Luc Kuykens, Senior Vice-Président, Global Health Programs de Sanofi. « En tant que spécialiste des maladies infectieuses, j’ai toujours pensé que le changement climatique avait des effets sur les vecteurs — comme ceux du paludisme, de la dengue ou de la maladie de Lyme — mais lorsqu’on regarde les choses dans leur globalité, force est de constater que ses effets sur la santé humaine sont multiples. »

Grâce à son expérience des maladies infectieuses sur le terrain — en Afrique en Haïti et ailleurs — et à son travail dans le domaine des vaccins chez Sanofi Pasteur, Luc Kuykens a acquis une connaissance de première main des maladies les plus affectées par le changement climatique. Plusieurs d’entre elles sont au centre d’initiatives de santé de Sanofi comme le paludisme, la dengue, la tuberculose, l’asthme et certains troubles mentaux.

La charge de ces maladies pèse de manière disproportionnée sur ceux qui ont le moins d’infrastructures pour y faire face, explique-t-il, « les systèmes de santé les moins bien équipés souffrent immédiatement des effets du changement climatique sur la santé ».

Isabelle Villadary, Responsable des programmes Paludisme et Tuberculose, Global Health de Sanofi, classe les impacts sur la santé en cinq grandes catégories :

  • les allergies respiratoires et l’asthme ;
  • les maladies transmises par les moustiques et les tiques, comme le paludisme, la dengue, la fièvre du Nil occidental et l’encéphalite ;
  • les maladies liées à la qualité de l’eau, comme le choléra, les maladies diarrhéiques et la cryptosporidiose ;
  • les migrations forcées pour raisons climatiques, qui font le terreau des épidémies de tuberculose et des maladies causées par un manque d’hygiène et une forte densité de population ;
  • les impacts sur la santé mentale d’événements climatiques comme ceux documentés parmi les populations à faible revenu à la suite de l’ouragan Katrina en 2005 dans la région de la Nouvelle-Orléans4.

Selon Isabelle Villadary, les données sur le changement climatique et les modèles de prédiction fournissent des orientations essentielles pour lutter contre le paludisme, qui se transmet par la piqûre d'une femelle moustique anophèle infectée. Par exemple, explique-t-elle, cela pourrait aider les décideurs des pays d’Afrique sub-saharienne à prédire la saison des pluies et à mettre en place un programme de lutte contre le paludisme.

Pour prouver l’existence d’un lien puis orienter les futures actions, l’épidémiologie de la maladie doit être étudiée pendant plusieurs années, poursuit Luc Kuykens, et les données correspondantes superposées à celles, par exemple, des changements dans la qualité de l’air.

« C’est un mélange d’études épidémiologiques rétrospectives, qui sont ensuite reliées à un modèle mathématique prospectif », explique-t-il.

Pour cela, il faut que les chercheurs de différentes disciplines collaborent entre eux, soulignent Isabelle Villadary et Luc Kuykens. Ces disciplines englobent la météorologie, la climatologie, les mathématiques et la recherche médicale sur les blessures et les décès, la santé mentale, les maladies respiratoires et infectieuses, pour n’en citer que quelques-unes.

« L’étude de l’impact du changement climatique sur la santé humaine dans sa globalité et dans une optique transdisciplinaire commence à se développer », affirme Luc Kuykens, « mais nous n’en sommes encore qu’au début. »



Références
  1. Agence spatiale européenne, « Coronavirus lockdown leading to drop in air pollution across Europe », 27 mars 2020. Accessible à l’adresse : https://www.esa.int/Applications/Observing_the_Earth/Copernicus/Sentinel-5P/Coronavirus_lockdown_leading_to_drop_in_pollution_across_Europe//. Consulté en mars 2020.
  2. The Lancet, « 2019 Countdown on health and climate change », 16 novembre 2019. Accessible à l’adresse : // https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(19)32596-6/fulltext//. Consulté en mars 2020.
  3. Organisation mondiale de la Santé, Changement climatique et santé, février 2018. Accessible à l’adresse : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/climate-change-and-health. Consulté en mars 2020.
  4. Rhodes, J., Chan, C., Paxson, C., Rouse, C. E., Waters, M., & Fussell, E. (2010). The impact of Hurricane Katrina on the mental and physical health of low-income parents in New Orleans. American Journal of Orthopsychiatry, 80(2), 237–247. https://doi.org/10.1111/j.1939-0025.2010.01027.x

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK