Vivre une vie normale en contrôlant son diabète



Le diabète est devenu une menace majeure pour la santé de la population mondiale. L’expansion de cette maladie et du fardeau médical, social et économique qui pèse sur les sociétés restera un défi de taille à relever pendant les prochaines décennies.

À l’âge de 12 ans, Eshaan a été diagnostiqué diabétique à la suite d’analyses de sang et d’urine de routine pour son équipe de natation. Le choc a été terrible. « Les injections quotidiennes étaient un calvaire : je devais emporter mes flacons, mon insuline et une seringue à l’école et y trouver un coin tranquille. J’étais aussi le premier élève souffrant de diabète de type 1 et les professeurs n’étaient pas encore sensibilisés aux problèmes que je rencontrais », raconte Eshaan, aujourd’hui âgé de 19 ans et étudiant en ingénierie à Pune, en Inde.

Eshaan, 19
Eshaan (19 ans)

La situation est particulièrement grave en Inde, avec plus de 72 millions de diabétiques en 2017, selon la Fédération internationale du diabète. Sanofi est aussi partenaire du réseau national Apollo Sugar Clinics qui propose des services de détection, de traitement et de conseil sur le diabète. On estime que 387 millions de personnes à travers le monde souffrent de diabète, une maladie chronique non transmissible susceptible d’entraîner de graves problèmes de santé si elle n’est pas traitée : maladies cardiovasculaires, insuffisances rénales, maladies oculaires pouvant aller jusqu’à la cécité, lésions nerveuses, amputation des membres inférieurs, etc. Si le diabète figure déjà parmi les principales causes de mortalité dans les pays développés, son expansion mondiale s’explique avant tout par sa prévalence dans les pays à revenu faible et intermédiaire, où les trois quarts de la population en souffrent. Le diabète fait peser un lourd fardeau sur les économies : en 2017, les dépenses consacrées à sa prise en charge ont atteint 727 milliards de dollars, soit 12% des dépenses de santé mondiales. Sous l’effet de la dégradation des habitudes alimentaires et de la baisse de l’exercice physique, les dépenses des pays émergents en la matière dépasseront celles des pays développés au fil des prochaines décennies.

Pour contribuer au traitement du diabète, Sanofi participe à de nombreuses initiatives à travers le monde. On peut notamment citer l’IDMPS (International Diabetes Management Practices Study), la plus vaste étude d’observation du traitement du diabète chez l’adulte menée dans les pays en développement. Les résultats de cette étude ont éclairé de nombreuses pratiques telles que la gestion des soins, l’éducation, la consommation de ressources et les obstacles à l’insuline. Sanofi contribue également à l’initiative conjointe de l’OMS et de l’Union internationale des télécommunications intitulée Be healthy, Be mobile axée sur l’utilisation des technologies mobiles pour améliorer la prévention et le traitement du diabète dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Fondé sur l’envoi de SMS ciblés, ce programme vise à sensibiliser à la maladie, en facilitant les diagnostics et en permettant aux travailleurs de la santé d’accéder à des formations. Le programme KiDS (Kids and Diabetes in Schools) est un autre exemple de projet mené au Brésil, en Égypte, en Inde, au Japon, au Pakistan, en Pologne et aux Émirats arabes unis. Son objectif consiste à promouvoir un environnement scolaire sûr et coopératif aux enfants diabétiques et à sensibiliser à la maladie et aux bienfaits de l’activité physique et d’une bonne alimentation chez les enfants d’âge scolaire. Dans le cadre de sa participation au TD1 Challenge au Machu Picchu (Pérou), organisé par Sanofi et World Diabetes Tour.

Eshaan Shevate a expliqué qu’il était tout à fait possible de bien vivre avec la maladie. « C’était magique ! En franchissant la ligne d’arrivée, on avait presque oublié combien il avait été difficile d’en arriver là », s’émerveille-t-il. « J’y ai vu l’occasion rêvée d’exploiter mon véritable potentiel. Avec le bon traitement et la bonne prise en charge du diabète, tout est possible. »

KiDS, enfants et diabète à l’école

L’école joue un rôle important en créant un environnement favorable aux enfants atteints de diabète. Cependant, pour que cela soit possible, les enseignants et les autres enfants doivent comprendre les besoins spécifiques des enfants atteints de diabète de type 1 afin de leur apporter le soutien approprié et d'éviter leur isolement, la stigmatisation et la discrimination. En outre, sensibiliser les enseignants, les enfants et leurs parents sur l'importance d'un mode de vie sain permet de contribuer également à prévenir le développement du diabète de type 2 chez les jeunes.

Sanofi a co-créé le projet KiDs and Diabetes in School (KiDS) avec la Fédération Internationale du Diabète (FID) et la Société Internationale pour le Diabète Pédiatrique et Adolescent (ISPAD) dans cet objectif. Le projet KiDs est un programme éducatif composé d’un dossier d’information et de sensibilisation destiné aux enseignants etinfirmières scolaires, aux écoliers (6-14 ans) et à leurs parents. Il a récemment été enrichi par un module axé sur la nutrition pour informer les enseignants, les parents d'enfants atteints de diabète, ainsi que les parents et les enfants en général, du rôle important de la nutrition dans la gestion et la prévention du diabète.

Actuellement disponible en 13 langues, le matériel d’éducation est utilisé lors de sessions de formation dans les écoles. Le programme vise ainsi à promouvoir un environnement scolaire sûr et favorable pour tous les enfants atteints de diabète et à encourager l'adoption de bonnes habitudes de vie dès le plus jeune âge.

Depuis son lancement, le programme KiDs a été déployé dans 175 écoles dans le monde, dont le Brésil, l’Égypte, l’Inde, le Japon, le Pakistan, la Pologne et les Émirats arabes unis et a éduqué 60 000 enfants et 8 000 professeurs et travailleurs d’école. L'initiative va bientôt être lancée en Hongrie.

L’objectif est d’obtenir un changement durable dans ces pays en travaillant étroitement avec les partenaires et décideurs pour introduire une éducation sur le diabète et ce qui constitue de saines habitudes de vie dans le programme national d’enseignement.

Cette initiative KiDs fait partie de l'engagement de Sanofi dans le cadre d’Access Accelerated1, visant à réduire les obstacles à la prévention, au traitement et aux soins pour les maladies non transmissibles dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Référence

  1. L'engagement de Sanofi : https://www.sanofi.com/en/our-responsibility/healthcare-for-all/serving-the-needs/ - accessed June 13, 2018 - En savoir plus sur Access Accelerated: https://accessaccelerated.org/ - accessed August 29, 2018