Inégalités en matière de soins chez les personnes âgées : pourquoi la vaccination tout au long de la vie est importante

Les équipes de production viennent d’achever la fabrication des vaccins contre la grippe pour la saison qui va commencer dans l’hémisphère Nord. Aussitôt, elles vont recommencer à produire des vaccins pour le mois de mars prochain et la saison grippale de l’hémisphère Sud. Fabriquer des vaccins contre la grippe occupe toute l’année. Cela implique d’observer en permanence la circulation des virus grippaux dans le monde entier, pour prédire les souches virales dominantes et fabriquer les vaccins les plus efficaces possible. Cette tâche incombe à l’Organisation mondiale de la Santé, l’OMS, et à son réseau mondial de surveillance.

La grippe peut toucher tout le monde. Et si on la prend parfois pour un simple rhume, elle peut entraîner de graves complications et cause même la morte de 290 000 à 650 000 personnes chaque année dans le monde. Se faire vacciner contre la grippe réduit ce risque. C’est particulièrement important pour les personnes de plus de 65 ans, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’une maladie chronique, qui sont plus susceptibles de subir des complications graves de la grippe. 

Chez une personne de plus de 65 ans, le risque de crise de cardiaque est multiplié par six dans la semaine qui suit l’infection grippale. Pour marquer la Journée mondiale des personnes âgées, organisée par les Nations Unies, nous avons travaillé avec l’IFA, la Fédération internationale du vieillissement, pour mieux comprendre et combattre les inégalités auxquelles sont confrontées les personnes âgées en matière de vaccination ; souvent un maillon faible des programmes d’immunisation dans le monde.

Inégalités en matière de soins chez les personnes âgées : pourquoi la vaccination tout au long de la vie est importante

Co-écrit par Jane Barratt, Secrétaire générale, International Federation on Ageing (IFA) et Isabelle Deschamps, Responsable des Affaires Publiques Vaccins Monde, Sanofi Pasteur.



D’ICI 2020, ET POUR LA PREMIÈRE FOIS DANS L’HISTOIRE,
LE NOMBRE DE PERSONNES ÂGÉES DE 60 ANS ET PLUS DÉPASSERA
CELUI DES ENFANTS DE MOINS DE 5 ANS1 .


Nous vivons dans une société vieillissante où les personnes âgées jouent un rôle de plus en plus important. Avec l’allongement de l’espérance de vie dans le monde, les personnes âgées de 60 ans et plus prolongent leurs carrières, s’adonnent à de nouveaux loisirs et apportent leur soutien à leurs familles et nos collectivités par le biais du bénévolat, de la dispense de soins et du mentorat. Tous ces rôles sont créateurs d’une grande valeur pour notre société et notre économie1,2 .

En cette Journée internationale des personnes âgées des Nations Unies, dont le thème cette année est « Vers une égalité entre les tranches d’âge », nous posons la question suivante : comment pouvons-nous collectivement agir pour réduire les inégalités à travers les âges, notamment en matière de vaccination ? Le début de la saison grippale dans l’hémisphère nord est l’occasion pour nous de nous interroger plus précisément sur le lien entre la vaccination grippale et le bien-vieillir. 

Qu’est-ce que vieillir en bonne santé ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit le vieillissement en bonne santé comme « le processus de développement et de maintien des capacités fonctionnelles qui permet aux personnes âgées d’accéder au bien-être »3.

Afin d’aider les personnes âgées à vivre plus longtemps et en meilleure santé, l’Assemblée mondiale de la santé a adopté une stratégie et un plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé (2016-2020) qui serviront de base à la décennie du vieillissement en bonne santé (2020-2030) qui débutera le 1er octobre 2020. Cette stratégie met l’accent sur une action soutenue pour parvenir à un monde où chacun a la possibilité de vivre longtemps et de vieillir en bonne santé. Elle inclut la nécessité de veiller à la disponibilité des vaccins, qui sont de plus en plus reconnus comme essentiels pour vieillir en bonne santé. La vaccination demeure l’une des méthodes de prévention les plus efficaces et les plus rentables pour se protéger contre un certain nombre de maladies, dont la grippe4,5 .

Pourquoi la grippe est-elle un problème pour les personnes âgées ?

Notre système immunitaire s’affaiblit avec l’âge, de sorte qu’il devient plus difficile de combattre les infections. Dès l’âge de 50 ans, le nombre de globules blancs (les cellules qui ciblent et tuent les virus et autres germes) diminue, et les cellules qui restent en circulation deviennent moins efficaces6. Par conséquent, à chaque saison grippale, les personnes âgées sont parmi les plus à risque de contracter une infection grippale et d’en subir les conséquences graves7,8.

Bien que beaucoup considèrent la grippe comme un « mauvais rhume » qui passe en une semaine, elle peut parfois s’avérer beaucoup plus grave. La grippe est une maladie respiratoire qui peut entraîner une pneumonie, un infarctus voire un accident vasculaire cérébral9. Elle peut également contribuer à empêcher une personne âgée de se rétablir complètement une fois que l’infection est passée10,11.

Que pouvons-nous faire pour mieux protéger les personnes âgées contre les risques liés à la grippe ?

L’OMS conseille aux personnes âgées de 65 ans et plus12 de se vacciner tous les ans contre la grippe et a déclaré que la vaccination contre la grippe était l’une des trois principales priorités pour vieillir en bonne santé en Europe13. Pourtant, moins de la moitié des pays dans le monde disposent d’un programme national de vaccination destiné aux personnes âgées14. Dans la plupart des pays, les taux de couverture vaccinale contre la grippe chez les personnes âgées restent inférieurs à l’objectif mondial de 75 %15. En outre, il existe des vaccins grippaux spécialement conçus pour les personnes âgées, et malgré tout, dans certains pays où ces vaccins sont autorisés, toutes les personnes âgées n’y ont pas accès.

De plus en plus, les grandes organisations mondiales de santé16 et économiques17 reconnaissent que l’adoption d’une approche de la vaccination fondée sur la vie entière – ou la garantie d’une vaccination tout au long de la vie – sont une solution qui profiterait à la fois aux personnes et aux systèmes de santé en difficulté financière dans un monde vieillissant. Cela exige d’investir dans des stratégies de santé qui permettent à chacun à rester en bonne santé à chaque étape de la vie4. Bien que cette approche prenne de l’ampleur aux niveaux national et international, il reste encore du travail à faire, en particulier pour des maladies comme la grippe qui touchent de façon disproportionnée les personnes âgées et pour lesquelles des vaccins adaptés sont disponibles.

Une véritable approche de la vaccination fondée sur la vie entière, accompagnée de l’accès aux vaccins conçus pour les personnes âgées, est particulièrement importante à l’heure où le monde vit une évolution démographique majeure. Il est essentiel pour la santé des générations futures de favoriser le bien-être d’une population croissante tout en reconnaissant la valeur sociale et économique générée par les membres les plus âgés de notre communauté.

En cette Journée internationale des personnes âgées, rejoignez nos efforts pour réduire les inégalités qui touchent les personnes âgées et favoriser un vieillissement en bonne santé, notamment en :

  •    Promouvant la vaccination tout au long de la vie, ainsi que l’accès à des vaccins grippaux adaptés aux personnes âgées.
  •    Demandant aux professionnels de la santé de quels vaccins vous, ou les membres plus âgés de votre famille, pourriez avoir besoin pour rester en bonne santé et actif tout au long de votre vie.

Engagez-vous en faveur de l’égalité entre les tranches d’âge. Pour en savoir plus, visitez la page de la Journée internationale des personnes âgées.

Pour en savoir plus 

"Tout savoir sur la grippe"
"Ne laissez pas la grippe vous briser le cœur"

 

Références

1 Organisation Mondiale de la Santé. Vieillissement et santé. Disponible sur : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/ageing-and-health. Consulté en septembre 2019.
2 Nations Unies. Questions thématiques. Les personnes âgées. Disponible sur : https://www.un.org/fr/sections/issues-depth/ageing/index.html consulté en septembre 2019.
3 Organisation Mondiale de la Santé. What is Healthy Ageing? Disponible sur : https://www.who.int/ageing/healthy-ageing/en/. Consulté en septembre 2019.
4 Health Policy Partnership. A life-course approach to vaccination: adapting European policies. Disponible sur : https://www.healthpolicypartnership.com/wp-content/uploads/vaccination/life_course_vacc_policy_report_interactive.pdf. Consulté en septembre 2019.
5 Shields GE, et al. A systematic review of economic evaluations of seasonal influenza vaccination for the elderly population in the European Union. BMJ Open 2017;7:e01484.
6 Weyand CM and Goronzy JJ. Aging of the Immune System. Mechanisms and Therapeutic Targets. Annals ATS 2016;13:Supp5.
7 Center for Disease Control and Prevention (CDC). People 65 years and older & influenza. Disponible sur : https://www.cdc.gov/flu/about/disease/65over.htm. Consulté en septembre 2019.
8 Gavazzi G, Krause KH. Ageing and infection. Lancet Infect Dis. 2002;2(11):659-66.
9 Center for Disease Control and Prevention (CDC). Flu symptoms and complications. Disponible sur : https://www.cdc.gov/flu/symptoms/symptoms.htm. Consulté en septembre 2019.
10 Gonzalo PL et al. The effect of influenza on functional decline. J Amer Geriatr Soc. 2012;60(7):1260-7. 
11 Andrew MK et al. Impact of frailty on influenza vaccine effectiveness and clinical outcomes: Experience from the Canadian Immunization Research Network (CIRN) Serious Outcomes Surveillance (SOS) Network 2011/12 Season Canadian Immunization Conference, Ottawa, Ontario, Canada. Disponible sur : https://academic.oup.com/ofid/article/3/suppl_1/710/2637095. Consulté en septembre 2019.
12 Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Relevé épidémiologique hebdomadaire Note de synthèse de l’OMS concernant les vaccins antigrippaux 87(47):461–476. Disponible sur : http://www.who.int/wer/2012/wer8747.pdf.Consulté en septembre 2019.
13 Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Vieillir en bonne santé : politiques et interventions prioritaires. Organisation Mondiale de la Santé, Bureau régional pour l’Europe. Disponible sur : http://www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0004/161932/policy-brief-on-healthy-ageing-FRE.pdf?ua=1 Consulté en septembre 2019. 
14 Ortiz JR, et al. A global review of national influenza immunization policies: Analysis of the 2014 WHO/UNICEF Joint Reporting Form on immunization. NCBI [en ligne] 2016;34(45):5400-5405. 
15 Jorgensen P, et al. How close are countries of the WHO European Region to achieving the goal of vaccinating 75% of key risk groups against influenza? Results from national surveys on seasonal influenza vaccination programmes, 2008/2009 to 2014/2015. Vaccine. 2018;36(4):442–52.
16 Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Agenda de la vaccination 2030. Avant-projet n°1. Disponible sur : https://www.who.int/immunization/ia2030_Draft_One_French.pdf Consulté en septembre 2019.
17 Déclaration des dirigeants du G20 d’Osaka de juin 2019. Disponible sur : https://www.consilium.europa.eu/media/40124/final_g20_osaka_leaders_declaration.pdf Consulté en septembre 2019.

 

 

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK