personne avec téléphone

Sanofi et Happify Health consolident leur collaboration autour des DTx sur prescription médicale destinées à remédier aux problèmes de santé mentale des personnes atteintes de sclérose en plaques

– Les deux entreprises prévoient de demander l'autorisation de ces approches thérapeutiques à la FDA –

La liste des symptômes physiques de la sclérose en plaques (SEP) est à la fois longue et variée et comprend notamment une fatigue extrême, des troubles de la sensibilité dans les membres et des tremblements. Mais de nombreuses personnes atteintes de cette maladie présentent aussi des problèmes de santé mentale — en particulier des épisodes dépressifs et’anxiété. De fait et selon le pays étudié, les cas de dépression majeure sont deux à cinq fois plus élevés parmi les personnes atteintes de SEP que dans la population générale.

« La SEP est un fardeau très lourd à porter pour de nombreux patients et nous avons l’obligation de les aider à améliorer non seulement leur santé physique, mais aussi leur santé mentale », explique Bozidar Jovicevic, Responsable Global, Médecine digitale de Sanofi.

Sanofi collabore avec Happify Health, une entreprise spécialisée dans les solutions de thérapie digitale en santé mentale fondées sur des données probantes, afin de développer et d’étudier une application pour contribuer à la prise en charge et à l’amélioration des symptômes psychologiques des personnes atteintes de SEP.

Les thérapies digitales (DTx) sont des interventions thérapeutiques fondées sur des preuves qui sont générées par des algorithmes cliniques de grande qualité et ont pour but d’aider les patients à prévenir, gérer et traiter leurs troubles médicaux ou maladies. Elles sont utilisées indépendamment ou de pair avec des médicaments, des dispositifs médicaux ou d’autres thérapies afin d’optimiser la prise en charge des patients et leurs résultats cliniques. L’investissement de Sanofi dans ces approches thérapeutiques s’inscrit dans le cadre d’une initiative stratégique de grande envergure qui s’étend aux innovations en santé digitale, comme les interventions pilotées par des logiciels ou des dispositifs connectés, les soins de santé virtuels et les partenariats avec des fournisseurs de solutions dans le but d’améliorer les résultats thérapeutiques des patients et leur parcours de soins.

Les études ont montré que les problèmes de santé mentale au cours de la SEP étaient associés à une baisse de la qualité de vie et à une moins bonne observance thérapeutique.

« Santé physique et santé mentale sont intimement liées », souligne Ameet Nathwani, Chief Digital Officer et Chief Medical Officer de Sanofi. « Dans le cadre de sa collaboration avec Happify Health, Sanofi aspire à apporter un accompagnement constant en temps réel aux patients présentant des problèmes de santé mentale et à améliorer leur qualité de vie. »

Cette collaboration portera sur la création — et l’expérimentation dans le cadre d’essais cliniques — d’une application de thérapie cognitive comportementale pour améliorer la santé mentale des patients par l’éducation et diverses autres activités.

« Les patients s’intéressent davantage à leur propre santé et sont à la recherche de solutions. Or, les solutions qui peuvent potentiellement les aider à mieux prendre en charge leur santé mentale peuvent venir compléter parfaitement les thérapies traditionnelles », souligne Ameet Nathwani.

Sur la base des résultats des essais cliniques randomisés qui seront menés, Sanofi et Happify entendre soumettre cette application à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en vue de son homologation, dans le cadre du processus réglementaire applicable aux logiciels relevant du statut de dispositif médical. Ce processus prévoit des tests de qualité plus rigoureux et requiert également le respect de critères en matière de sécurité et de protection de la vie privée auxquels ne sont pas soumises les applications ordinaires destinées aux consommateurs. Si la FDA homologue l’application, celle-ci devrait être disponible sur prescription médicale.

« Le caractère ubiquitaire des ordinateurs ou des smartphones a le potentiel de créer de nouveaux modèles de parcours de soins augmentés et d’auto-soins (self-care) qui sont dynamiques, personnalisés et qui engagent les patients », explique Ofer Leidner, co-fondateur et président de Happify Health. « De plus, notre plateforme digitale fondée sur des données probantes est conçue pour optimiser l’efficacité, la sécurité et l’engagement des patients à grande échelle – trois aspects difficiles à réaliser avec une solution unique.»

Tout comme la connaissance des mécanismes moléculaires et de l’observance thérapeutique constituent les fondements biologiques d’un traitement pharmacologique efficace, les connaissances cliniques et l’engagement sont essentiels au succès d’un programme de thérapie cognitive comportementale. Cette collaboration va donc combiner le souci du patient et l’expertise médicale et scientifique de Sanofi dans le domaine de la SEP aux compétences de Happify Health en matière de création de plateformes conçues pour potentialiser l’engagement des patients.

« Ce nouveau champ de convergence entre les sociétés de technologies et les entreprises pharmaceutiques requiert une réelle volonté de cheminer ensemble pour apprendre et bâtir une nouvelle interface entre ces deux secteurs d’activité », souligne Ofer Leidner. « Sanofi s’est résolument engagée dans la transformation digitale et nous considérons que notre collaboration se prête idéalement au développement de technologies ayant le potentiel de changer la façon dont nous abordons l’anxiété et la dépression chez les personnes atteintes de SEP. »

« Bien qu’il existe de nombreuses interventions digitales en santé mentale, ce qui nous différencie tient à notre faculté à fournir des thérapies digitales efficaces, ayant fait leurs preuves, qui s’intègrent parfaitement aux traitements pharmacologiques, pour offrir aux patients une expérience allant bien "au-delà du seul médicament" », déclare Chris Wasden, Ed.D., Responsable, Thérapies digitales de Happify Health. « Nos interventions font l’objet d’essais cliniques randomisés dont les résultats sont publiés dans des revues spécialisées avec comité de lecture, ce qui témoigne de notre volonté de ne proposer que des thérapies digitales sûres, efficaces et qui ont fait leurs preuves. »

« Nous nous employons à bâtir un avenir dans lequel des thérapies digitales soumises à un processus d’évaluation extrêmement rigoureux peuvent induire des changements de comportement et compléter les approches thérapeutiques traditionnelles afin que nous puissions continuer de proposer une prise en charge globale aux patients et leur permettre de mieux vivre », affirme Bozidar Jovicevic.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

En savoir plus
OK